Hallucinant est ce qui se passe à Rufisque...



Non aux "Assises de Rufisque" dont a recemment parlé dans la presse le porte-parole du Rewmi et non moins conseiller à la ville de Rufisque, Abdourahmane Diouf. L'idée est impertinente et semble meme cruelle. Disons une sorte de coup de couteau dans le dos des rufisquois qui pensaient que le nouveau conseil municipal allait tourner definitivement la page des calculs, des operations de communication si couteuses et si inconsequentes.
 

Helas, au moment où des gens meurent par accident sur la route nationale faute d'eclairage public; au moment où les eaux usées aux odeurs si pestilentielles envahissent les quartiers faute de systeme d'egout performant; au moment où les coins et recoins du centre-ville restent squattés par les commerçants faute d'une bonne politique de déguerpissement marquée par le suivi l'on nous parle d'assises pour certainement gaspiller encore des fonds publics.
 

Me semble également une grosse conspiration politique et un non sens le fait de tenir des assises pour avoir un programme de travail alors que le conseil municipal a fini de voter son budget et devrait, avant de voter, y integrer les préoccupations des populations via les conseils de quartiers, me semble une enorme operation de duplicité le fait de "secourir" sans en donner l'air le maire actuel, tenu au respect des manoeuvres de certains "conseillers illegitimes" qui l'ont imposé malgré eux et qui jouent aux plus fins afin de tirer gain de leurs "thieufeur thieufeur" (agissements excessifs) dans le cabinet municipal au nom des opportunités qu'offre l'institution en terme de "soukeurou kor", "petits emplois", "kharou Tabaski", "petites bourses pour les apprenants", "chèques pour Magal ou Gamou et autres ceremonies religieuses", et manifestations folkloriques à l'image de ces assises si fortement annoncées dans la presse.
 

Des assises seraient alors des paroles mortes qui plomberaient le développement de la cité. L'heure est plutôt à l'exécution des programmes. Qui n'en a pas doit lâcher prise et declarer son incapacité au lieu de distraire, par des shows sans musique concordante.
A quoi bon de les tenir si tout le monde connait les priorités de Rufisque ? Que le conseil municipal comprenne que Rufisque n'est point un jouet de gouvernance locale. Que le conseil municipal travaille à changer durablement, sur le terrain et dans les canaux à ciel ouvert, les choses au lieu de divertir les rufisquois qui, avec regret et après une bruyante campagne sur l'assainissement de la ville, observent :

 
- le retour des déguerpis en centre-ville après le non suivi des opérations inachevées d'assainissement,
- la prolifération inquiétante des moustiques,
- le pullulement grandissant des ordures,
- l'insécurité menaçante dans les quartiers,
- l'obscurité dominante dans la ville,
- les mauvais choix budgétaires avec sur l'annonce d'une chaine de Tv municipale en lieu et place d'un réel et vrai projet sur la santé et l'éducation,
- la défectuosité progressive des routes intérieures,
- les vieux bâtiments qui menacent terriblement ruine...
Pour toutes ces raisons, je dis non aux "Assises de Rufisque", c'est une arnaque et une preuve d'incompétence de l'actuel conseil municipal.
 

Issa Thioro Gueye

Jeudi 5 Mars 2015 - 11:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter