Hélène Flautre: «Lampedusa, c’est le cimetière de l’Europe»

Pour l’eurodéputée française (EELV) Hélène Flautre, le drame de Lampedusa, ce naufrage qui a coûté la vie à plus de 130 migrants originaires de la Corne de l’Afrique, ce jeudi 3 octobre, aurait pu être évité si l’Union européenne choisissait de consacrer au sauvetage en mer une partie des moyens alloués au contrôle des flux migratoires.



Les corps des victimes du naufrage du bateau de migrants, au large de l'île de Lampedusa, de ce jeudi 3 octobre. REUTERS/Antonio Parrinello
Les corps des victimes du naufrage du bateau de migrants, au large de l'île de Lampedusa, de ce jeudi 3 octobre. REUTERS/Antonio Parrinello
Hélène Flautre
Eurodéputée française (EELV)
 
"La priorité dans les Etats membres est donnée à la sécurisation des frontières, à l’anticipation – pour les éviter – des flux migratoires et des départs de migrants. Pendant ce temps, la pression s’accroît sur ceux qui veulent partir (…) et les moyens, l’énergie et le temps ne sont pas consacrés au sauvetage en mer."


 

focus__04_10__itw_flautre.mp3 FOCUS_-04_10-_ITW_Flautre.mp3  (1.46 Mo)



Dépéche

Vendredi 4 Octobre 2013 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter