Hélène Tine Député de BBY : « On a assisté à une bataille de chiffonniers »

Député de la coalition Benno Yakaar, Hélène Tine revient sur la bagarre qui a empêché le travail des commissions parlementaires lors du passage des ministres. Très déçue de ces événements la député appelle ses collègues députés à un esprit de dépassement. L’ancienne porte parole de l’Alliance des forces du progrès (AFP) estime que dans ce bras de fer aux allures de règlement de comptes, la seule perdante est l’Assemblée nationale.



Hélène Tine Député de BBY : « On a assisté à une bataille de chiffonniers »
« Nous avons pu tenir les travaux des commissions. Mais avant cela, il ya eu une violence inouïe, une bataille rangée entre les députés de l’opposition et ceux de la majorité », regrette la député. Elle poursuit pour dire que ce qui est arrivé est déplorable et regrettable et n’honore point l’institution qu’est l’Assemblée nationale. L’ancienne porte parole de l’Afp, assimile ces affrontements à une querelle digne de celle des bornes fontaines « Je ne pas dis que tel a raison ou tel tort, mais je pense que l’institution ne mérite pas cela encore moins les sénégalais qui ont voté pour nous et que nous représentons . Et, pour sortir de cette situation la député suggère à ses collègues « De trouver des moyens de dépasser cette situation et prendre de la hauteur au lieu de d’en arriver à des bagarres de chiffonniers ».

Interrogée par le quotidien l’Enquête, Hélène Tine pense cette situation est due à la vote d’une loi  qui verrouille toute les issues et qui ne laisse aucune chance à l’opposition en cas de crise. Elle souligne que cette crise est l’œuvre de piètres politiciens qui nous ont amenés à cette impasse. Hélène Tine croit que c’est un recul démocratique. Selon le journal Enquête qui l’a interrogé, Hélène Tine affirme que dans cette affaire l’opposition à sa part de responsabilité, de par son comportement. A la question de savoir comment dépasser cette situation, la député de la majorité Benno Bokk Yakaar, invite les gens à savoir raison garder. Et, pour cela elle demande à l’opposition de solder ses comptes au sein de leur appareil politique.

Khadim FALL

Mardi 3 Novembre 2015 - 08:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter