Hélène Tine : «Tout le monde doit rendre compte».

«L’affaire de Karim est le point de départ et si c’était la fin les gens diront qu’il était ciblé», a déclaré Hélène Tine à nos confrère du quotidien «l’Observateur». Le député revenait ainsi sur les points saillants de l’actualité au Sénégal.



Hélène Tine : «Tout le monde doit rendre compte».
 Hélène Tine approuve l’Etat dans sa démarche pour faire la lumière sur la gestion des deniers publics sous l’ère Wade. Mais elle met aussi les autorités en garde contre la pratique de la justice à deux vitesses. «Ces gens-là ont occupé des responsabilités, en tant que tel, ils doivent rendre compte de leur gestion, qu’ils soient près ou loin du Président», a-t-elle déclaré. Et de poursuivre : «le Président Sall a été le premier à dire qu’il en faisait une exigence et, dans ce cas, nous devons à aller de l’avant et ne pas seulement s’arrêter. L’affaire Karim est le point de départ et si c’était la fin, les gens diront qu’il était ciblé».
La Députée a aussi salué la détermination de l’Etat à aller jusqu’au bout de ce procès. Car affirme-t-elle : «Beaucoup de gens disaient que le procès allait finir en queue de poisson, parce que sur le plan politique, il y a eu beaucoup de manœuvres qui n’ont pas, en fin de compte prospéré. Je pense que c’est à l’honneur de la démocratie que nous puissions aller au bout de ce procès».
Mais Hélène Tine se garde de commenter la décision de la justice «puisque en tant que député, je vote les lois».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 27 Mars 2015 - 12:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter