Heurts au marché Ocass –Touba : les précisions de la police



Le communiqué du Bureau des Relations publiques de la police nationale qui fait état d’un « incident » est parvenu à la rédaction de PressAfrik.com.

«Le 18/06/2017, aux environs de 14 heures, des marchands ambulants du marché Ocass ont  attaqué le  Poste de Police sis dans ledit marché dans l’intention d’en découdre avec des éléments de Safinatou  Amane qui s’y étaient réfugiés. Ils reprochaient à ces derniers d’avoir  battu jusqu’à évanouissement  un garçon du nom de B.  Mbengue, âgé de 14 ans lequel venait d’être évacué à l’hôpital par les Sapeurs-pompiers», lit-on dans ledit document.

La police y précise que «malgré l’hostilité de la foule qui jetait des pierres sur le véhicule d’intervention de la Police, les éléments du Commissariat Spécial de Touba ont pu exfiltrer l’Agent de Police, les ASP et les éléments de Safinatou Amane qui étaient séquestrés au Poste. Dans leur élan destructeur,  les badauds ont saccagé les deux (02) Postes de Police du marché et vandalisé des magasins. Et, c’est dans la mêlée que deux (02) dames nommées  A. Sall, âgée de 19 ans et A. FALL âgée de 44 ans, ont été blessées par balle».

La première a été atteinte à l’avant-bras droit et à la poitrine, tandis que la seconde a reçu une balle au cou. Elles ont été admises à l’hôpital Matlaboul Fawzaini de Touba.

«Toutefois, la balle qui a été extraite du corps de la dame Anta Sall est une munition de calibre 6,62 mm, calibre pas utilisé par les fonctionnaires de Police qui ne disposent que de munitions de calibre 9mm», nie la police qui indique qu’ «il a fallu l’intervention de renforts du G.M.I et de l’ESI de la Gendarmerie pour rétablir l’ordre».
 
Les forces de l’ordre qui sont à la recherche du sieur A. DIENG qui aurait été à l’origine des tirs, ont  interpellé trente-huit (38) individus qui ont eu à prendre part aux manifestations.  


Lundi 19 Juin 2017 - 17:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter