Hivernage 2014 : vers des précipitations moins importantes qu'en 2013



Ce sont les populations de la banlieue dakaroise et non les paysans qui seront contents. C’est le constat du communiqué final des  Prévisions saisonnières des pluies, des caractéristiques agro-climatiques et des écoulements pour la saison des pluies 2014 en Afrique de l’Ouest, au Cameroun et au Tchad. A retenir que s’agissant de la prévision des précipitations : Il y a des probabilités fortes pour que les quantités de précipitations attendues en 2014 soient inférieures à celles recueillies en 2013, dans la région, en particulier l’Ouest du Sahel. En ce qui concerne, les dates de début de la saison, ledit communiqué parle de « tardives » à « normales » en particulier sur la façade Ouest et la bande sahélienne, sur toute la partie nord de la bande agricole du Sahel élargie à toute la partie sud du Tchad.


Pour la fin de saison, il est attendu que les dates de fin de saison soient globalement tardives à normale sur toute la zone. Toutefois, certaines localités pourraient  connaître des fins relativement normales à précoces. Une année hydrologique 2014 caractérisée sur le plan hydrologique par des écoulements globalement moyens mais très variables dans l’espace et le temps est attendue. Des précisions toutefois susceptibles d’évolution au cours de la saison des pluies notamment en Juin, Juillet et Août par le  Centre Régional AGRHYMET, l’ACMAD et les services météorologiques nationaux. 


Dans tous les cas, la saison 2013 a été forte en décès et dégâts matériels du fait de la furie dévastatrice des eaux de pluies et des inondations. 


Mardi 6 Mai 2014 - 12:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter