Hollande: "La France n'interviendra pas au Nigéria"

Le Nigeria et ses voisins ont adopté samedi à Paris, avec le soutien des Occidentaux, un plan de "guerre" contre le groupe islamiste armé Boko Haram. Mais François Hollande a assuré que la France n'interviendra pas dans ce pays.



Hollande: "La France n'interviendra pas au Nigéria"

"Non, la France n'interviendra pas a Nigeria", a confié François Hollande à France 24  et TV5 Monde à qui le chef de l'Etat a accordé une interview samedi soir.

Rappelant le "plan d'action " défini samedi lors d'un mini-sommet organisé à Paris et auxquel ont participé le Nigeria et quatre de ses voisins, François Hollande a confirmé que le rôle de la France se cantonnerait au "renseignement, à l’information et à la coordination" dans la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram.

Lycéennes enlevées: "à un moment, engager une action"

Selon le chef de l'Etat, les quelque 200 lycéennes enlevées par la secte se trouveraient toujours au Nigeria. "Nous pensons que les jeunes filles ont été séparées. Nous pensons qu’elles sont restées au Nigeria, mais nous n’en avons pas la preuve formelle. Si nous en avions la preuve, nous aurions déjà pu intervenir", a indiqué le président. La réunion de ce jour, a-t-il encore précisé était destinée à "coopérer en matière d’informations et de renseignements, centraliser les données et à un moment, engager une action et retrouver ces jeunes filles".

Le sommet de Paris s'est tenu un peu plus d'un mois après l'enlèvement de plus de 200 lycéennes à Chibok, dans le nord-est du Nigeria, par Boko Haram, un groupe islamiste apparu en 2002 et dont les attaques sanglantes ont fait des milliers de morts depuis 2009. Le sort des jeunes filles a suscité une immense émotion à travers le monde.
   




Dimanche 18 Mai 2014 - 17:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter