Hommage à Nelson Mandela: l’interprète en langue des signes accusé d’être «un imposteur»

En Afrique du Sud, un petit scandale a éclaté au sujet de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, mardi 10 décembre au stade de Soweto. Visiblement l'interprète en langage des signes, qui traduisait les discours officiels à la tribune, ne connaissait absolument rien à la langue des sourds-muets. Et ses gestes n’avaient aucun sens.



Le président américain Barack Obama et l'interprète en langue des signes (d.) lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, le 10 décembre 2013. REUTERS/SABC
Le président américain Barack Obama et l'interprète en langue des signes (d.) lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, le 10 décembre 2013. REUTERS/SABC

« C’est un imposteur », a déclaré Cara Loening, directrice de l’organisme Education et développement du langage des signes au Cap. Selon elle, l’homme à côté des chefs d’Etat ne maîtrisait absolument pas la langue des signes. « Il n’a rien traduit du tout, aucune de ses gesticulations n’avait de sens. »
 

Pendant plus de quatre heures, l’homme a traduit les discours de tous les officiels, y compris celui du président américain Barack Obama et du Sud-Africain Jacob Zuma. Un des membres du Parlement sud-africain, Wilma Newhout, lui-même sourd, a confirmé n’avoir rien compris aux gestes du pseudo-interprète.
 

L’homme n’est pas connu des interprètes, ni des différentes organisations de sourds-muets. Personne ne sait qui il est, ni comment il est apparu à l’occasion de cet évènement. Les organisateurs de la cérémonie n’ont donné aucun détail sur la façon dont cet homme a été recruté.

 


Dépêche

Jeudi 12 Décembre 2013 - 09:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter