Hommage à la révolte des Mau Mau

Les autorités dévoilent ce samedi un mémorial en hommage aux victimes du soulèvement anticolonial des Mau Mau.



Installé dans le Parc Uhuru à Nairobi, le monument a été financé à hauteur de 124 000 euros par le gouvernement britannique, qui a présenté des excuses pour les crimes commis sous la colonisation. Il montre une femme donnant de la nourriture à un combattant Mau Mau. Les deux personnages ont le visage détourné l'un de l'autre, comme ce fut la coutume pendant l'insurrection, de sorte qu'ils ne pouvaient pas identifier l'autre au cas où ils sont capturés par les autorités britanniques.

La répression coloniale a été très violente face au soulèvement des Mau Mau qui revendiquait au nom du peuple Kikuyu les terres fertiles possédées par les colons blancs et auxquelles les Kényans n'avaient pas accès. Des dizaines de milliers de Kenyans ont été enfermés dans des camps de détention entourés de barbelés. Beaucoup ont souffert d'abus, y compris de passages à tabac, des viols et, dans certains cas, la castration. Au moins 10 000 Mau Mau ont perdu la vie lors de la révolte et de son implacable répression.


Sur le mémorial, on peut lire : "Le gouvernement britannique reconnaît que les Kényans ont été soumis à des actes de torture et d'autres formes de maltraitance de la part de l'administration coloniale". Il s’agit de mots prononcés en 2013 par William Hague qui était ministre lors des Affaires étrangères britannique.

BBC Afrique

Samedi 12 Septembre 2015 - 09:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter