Hommage du SYNPICS à Diatou Cissé Badiane, Secrétaire Générale sortante



Hommage du SYNPICS à Diatou Cissé Badiane, Secrétaire Générale sortante
Parler de Diatou Cissé, voilà un exercice simple et difficile à la fois, tant la personne force l’admiration et le respect par son courage, sa rigueur, son professionnalisme, son engagement, sa combativité, sa liberté, son sens élevé de l’éthique et de la responsabilité. Mais surtout, son humanisme et sa générosité. Car Diatou est avant tout une personne au grand cœur, toujours prompte à donner et à partager avec les autres.
Journaliste émérite, intellectuelle distinguée, Diatou Cissé ne laisse aucun professionnel de l’information de ce pays indifférent. Pour nous, membres du Bureau exécutif national (BEN) qui avons, six années durant, partagé avec elle des moments forts de la vie de notre syndicat, mesurons à sa juste valeur ses qualités humaines, sociales et professionnelles, mais également son dévouement pour la cause des journalistes et son engagement sans faille pour le rayonnement du Synpics.

Sans verser dans les louanges, nous pouvons dire en toute connaissance de cause que Diatou incarne la loyauté et sait faire montre d’un don de soi sans égal.






Hommage du SYNPICS à Diatou Cissé Badiane, Secrétaire Générale sortante
Elle s’est consacrée toutes ces années à la vie et au rayonnement du Synpics, au point d’en subir les contrecoups dans sa vie familiale, en tant que mère et épouse. Sa carrière professionnelle en a également pris un sacré coup.
Militante de la première heure de la cause des femmes, Diatou a tracé la voie pour nombre de jeunes filles en quête de références et de modèles dans notre profession. Un bel exemple de leadership féminin pour toutes celles qui aspirent de plus en plus à embrasser le métier de journaliste ou de technicienne de l’information.

Diatou n’a également eu de cesse de porter haut ce leadership féminin, la place des femmes jusque dans les instances syndicales au niveau régional et international. Membre fondateur de l’UJAO, le Synpics a renforcé sa position à la Fédération africaine des journalistes (FAJ) et pour la première fois occupe, sous son magistère (celui de Diatou), le poste de vice-président au secrétariat exécutif de la FIJ.

Toujours attachée à la liberté de ton et de parole, Diatou a porté le plaidoyer de la liberté de presse et d’expression, des conditions de vie et de travail des professionnels de l’information sur toutes les tribunes où sa prise de parole est très souvent attendue du fait de la pertinence de ses idées et de sa propension à exprimer sans ambiguïté ses convictions.

Hommage du SYNPICS à Diatou Cissé Badiane, Secrétaire Générale sortante
Mais Diatou, c’est aussi son côté maternel, cette tendance à protéger tout le temps les journalistes qu’ils soient militants ou pas.
Diatou, c’est aussi son air décontracté, à la limite taquin. Elle n’hésite jamais à lancer des piques et à répliquer à des attaques injustes. On l’aime ou on ne l’aime pas, mais elle trouve toujours les mots pour vous dire ce qu’elle pense.

Nous avons eu également très souvent droit à ses sautes d’humeur. Elle est unique dans son genre, quand il s’agit de vous mettre la pression, surtout lorsqu’un document doit aller chez le bailleur, ou lorsqu’une activité doit se tenir. Perfectionniste jusqu’au bout des ongles, elle ne laisse passer aucun détail, s’occupe de tout sans vouloir donner l’impression d’être partout à la fois. Et lorsqu’elle s’aperçoit qu’elle en fait trop, essaie toujours de se racheter, en cherchant à se faire pardonner.

Hommage du SYNPICS à Diatou Cissé Badiane, Secrétaire Générale sortante
Humain, Trop Humain ! Il y a du Nietzsche chez Diatou, car elle sait que l’humanité a besoin d’un brin de folie pour avancer. Mais la folie, au sens d’extrême lucidité ; au sens d’une personne qui n’hésite pas à se « marginaliser » pour la bonne cause ; celle qui refuse tout compromis pour la manifestation de la vérité etc.

Tu quittes la tête du Synpics, mais pas le pays. Le Sénégal a besoin de tes compétences et nous espérons que tu ne seras plus victime de tes engagements, de tes convictions que certains mal- pensants assimilent au «politiquement incorrect». Ces esprits retors qui ont fait du «Masla», de la tricherie, du mensonge et de la mauvaise foi, leur terrier. Et tu as toujours su opposer à leur plan « machiavélique » le rire Nietzschéen, l’arme fatale de la dérision.

Nous n’allons pas exhiber notre mine de tristesse à l’idée de te voir quitter la tête du BEN, puisque nous savons que tu seras encore avec nous pour continuer à aider à l’aboutissement de projets phares dont tu as été l’initiatrice : Code de la presse, Convention collective, Conseil supérieur de la presse, sans oublier le Cored…

Par ma voix, tout le Ben, les secrétaires généraux et l’ensemble des militants dans les sections, te disent MERCI, mille fois merci Diatou. D’avoir été là pour mener ce syndicat là où il est aujourd’hui. Que de chemin parcouru, mais tu as tenu bon chaque jour, plus dynamique et encore plus déterminée. Assurément, tu as placé la barre très haut.

Le Ben sortant, au nom de tous les militants du Synpics, te souhaite plein succès et satisfaction morale dans toutes tes entreprises et tes combats futurs. Et surtout qu’Allah, le Tout-puissant t’accorde une longue vie, une excellente santé. Qu’il répande sa Grâce sur toi, ta famille et sur le Syndicat.
Dakar ce samedi 1er décembre 2012, le BEN du SYNPICS


Mercredi 12 Décembre 2012 - 15:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter