Hôpital : 8 enfants meurent chaque jour à la naissance

Le médecin-chef de la région médicale de Thiès, Docteur El Hadji Malick Ndiaye a indiqué, vendredi, qu’au Sénégal quatre femmes décèdent par jour après accouchement et 80 enfants meurent quotidiennement à la naissance.



La mortalité maternelle et infantile, est devenue une réalité au Sénégal. « Un tel chiffre est alarmant et il faut une riposte multisectorielle pour enrayer ce phénomène », a souligné le Dr Ndiaye qui s’exprimait lors du comité régional de développement (CRD) spécial sur la santé de la mère et de l’enfant. Selon le médecin chef de région, « le Sénégal qui s’est résolument engagé à réduire le fardeau de la morbidité et mortalité maternelle et infanto-juvénile, a déployé d’importants efforts pour l’atteinte des objectifs millénaire pour le développement (OMD) en matière de santé. Il a, en outre, relevé, que la dynamique de baisse progressive des indicateurs s’est confirmée au cours des dix dernières années au Sénégal, avec un taux de 392 décès sur 100 000 naissances.
 
Selon lui, les statistiques de la région médicale font montre qu’il existe un médecin pour 20 500 habitants, un gynécologue pour 99 265 habitants, 1 pédiatre pour 17 458 habitants, une sage-femme pour 8731 femmes en âge de reproduction et un infirmier pour 7254 habitants. Sur les 1.886.040 personnes recensées en 2015 à Thiès, 433.789 femmes en âge de reproduction pour 69.843 grossesses attendues. Il y a au total 69.843 enfants âgés de 0 à 11 mois et 365.902 enfants de 0 à 5 ans, nous dit « Libération ». 


Samedi 13 Février 2016 - 11:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter