Horticulture-Exportation: Le Sénégal a connu une augmentation régulière et une diversification des marchés de destinations



Horticulture-Exportation: Le Sénégal a connu une augmentation régulière et une diversification des marchés de destinations
Depuis plus de 40 ans, le Sénégal exporte des fruits et légumes frais vers le marché international, l’Europe notamment. Jusqu’en 2000 les volumes annuelles exportées tournaient autour de 6000 tonnes dont 80% de haricot vert principalement vers la France et la Hollande. Aujourd’hui, grâce à la modernisation et la diversification de la production, le Sénégal connait une augmentation régulière des volumes mais aussi une diversification de la gamme des produits, des marchés de destinations ainsi que des modes de transport.

L’information à été donnée par le Ministre de l’Elevage, Oumy Khaïry Guèye Seck ce mercredi 27 octobre à l’occasion de l’Assemble Générale constitutive de l’interprofession des exploitants des filières horticoles du Sénégal. Cette dernière, venue représenter son Premier Ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, d ‘ajouter: «nous avons également réussi à assurer une présence des produits horticoles sénégalais sur les marchés d’exportation de façon quasi-permanente». Selon elle, au cours des 10 dernières années, des augmentations régulières des volumes, des produits exportés ont été enregistrées atteignant ainsi le chiffre record de 35 milles tonnes au cours de la campagne 2009-2010.


Cependant, Madame le Ministre de reconnaitre que «ces performances, pour considérables qu’elles soient sont nettement inférieures aux possibilités et aux ambitions de notre pays et peuvent être largement dépassées dans les années à venir».


Aujourd’hui, explique-t-elle, «le cadre institutionnel et l’environnement international sont devenus favorables à un développement des productions et des exportations horticoles du Sénégal avec notamment l’obtention de la certification de conformité aux principes de bonne laboratoire, l’élargissement de l’Union Européenne, notre principale marché, à l’Europe des 27, l’ouverture du marché américain avec les opportunités de l’AGOA, le cadre incitatif de l’UEMOA, la mise en œuvre du NEPAD agricole à travers le programme détaillé de développement de l’agriculture en Afrique».

Papa Mamadou Diéry Diallo

Mercredi 27 Octobre 2010 - 16:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter