Houleuse réunion de "Gor Ca Wax Ja": Se sentant trahi, Idy se déchaîne sur Oumar Sarr et le PDS

Lors d’une réunion de la coalition «Gor Ca Wax Ja» tenu le lundi de Pentecôte à Saly, le président de Rewmi a piqué une colère noire contre Oumar Sarr, représentant du PDS (Parti Démocratique Sénégalais) accusant ces derniers d’être maintenant de connivence avec Macky Sall. Ce qui a créé un grand malaise dans cette coalition qui ne s’est plus réunion depuis ce jour.



Houleuse réunion de "Gor Ca Wax Ja": Se sentant trahi, Idy se déchaîne sur Oumar Sarr et le PDS

Depuis la libération de Karim Wade et la participation du PDS au lancement du dialogue national le 28 mai dernier, c’est la guerre totale entre Idrissa Seck qui s’estime trahi et les libéraux. Après avoir dit que l’actuel président, Macky Sall et son prédécesseur, Wade ont fait un «deal sur le dos des Sénégalais», le leader de Rewmi a encore tapé du poing sur la table. D’après des sources ayant pris part à la rencontre des responsables de la coalition «Gor Ca Wax Ja», qui se tenait à Saly, l’ancien Premier ministre s’en est vertement pris au secrétaire général adjoint du PDS, Oumar Sarr.
 
La rencontre a noté la présence de Malick Gackou du Grand Parti (GP), de Pape Diop de Bokk Gis Gis, de Mamadou Diop Decroix, coordonnateur du Front Patriotique Pour la Défense de la République (FPDR), de Mamadou Lamine Diallo du Tekki et de Cheikh Bamba Dieye du FSD/BJ. C’est devant ces derniers qu’Idrissa Seck, hors de lui, a fait comprendre à Oumar Sarr sa déception de voir le PDS se rapprocher de Macky Sall et d’avoir participé au lancement du dialogue national, renseigne «l’As».
 
«Dans ses envolées, le leader de Rewmi de rappeler à Oumar Sarr que lui et les autres responsables du PDS avaient vu comment Macky Sall, alors président du Conseil départemental de Thiès était Chef du gouvernement, agissait pour qu’il le fasse nommer ministre. Sous Wade. Idrissa Seck avait alors refusé de proposer Macky comme ministre car il était convaincu de ses limites», décrivent des sources ayant pris part à la rencontre.
 
Naturellement, ce comportement «dictatorial» d’Idrissa Seck n’a pas été apprécié par certains participants qui n’ont pipé mot à l’exception de Malick Gackou qui s’est voulu très conciliant devant le déchaînement d’Idy. Depuis lors, un malaise profond s’est installé. 


Samedi 6 Août 2016 - 11:09




1.Posté par Leuk le 06/08/2016 14:50
mdrrr lol

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter