Hymne à la femme immigrée



Hymne à la femme immigrée
Braves femmes qui bravent
Tôt le matin le froid de Lyon
Que je vous voue ma verve !
Immigrées à l’allure du lion

Décidément, écrire s’impose à moi
Lorsque que je vous vois dans les amphis
A la conquête du savoir ; en moi c’est l’émoi
Pour magnifier votre courage, j’écris

Décidément, écrire s’impose à moi
Lorsque je vous vois travailler tard la nuit
A la conquête de la dignité ; en moi c’est l’émoi
Pour honorer votre sens de l’honneur, j’écris

Partout et à tout instant
Par le cœur, je suis avec vous
Oui ! Vous êtes le printemps
De mon continent à genoux

Boulot, métro, dodo
Jamais le temps de soi
Et on pense à gogo
Aux problèmes de chez soi

Aider la famille
Restée là-bas au pays
D’ici, dans les grilles
D’un espoir qui baille

Entre les frustrations
Nées de la xénophobie
Et toutes les locations
Créatrices d’insomnie

On serrer sa ceinture
Et chahute pour oublier
Et on se rassure
Et se soutient dans l’amitié


Tafsir Ndické DIEYE

(Extrait de Silence ! On s’aime Editions Le Manuscrit Paris mars 2008)

Tafsir Ndické DIEYE

Dimanche 10 Mars 2013 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter