IPRES: l'Assemblée Générale (AG) de tous les dangers



IPRES: l'Assemblée Générale (AG) de tous les dangers
Tension à l’Institution de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES). Des travailleurs en colère sont surveillés par les forces de l’ordre. A travers des banderoles, des morceaux rouges accrochés aux murs, Abdoulaye SY, délégué du personnel et Cie expriment leur colère. Traduisant la présence des forces de l’ordre par la panique des autorités qui veulent leur imposer un nouveau Directeur général externe à la boîte en la personne de Mamadou SY Mbengue, les travailleurs refusent que l’IPRES soit politisé.  C’est une affaire de tous les sénégalais et des salariés, dénoncent les travailleurs qui ont par ailleurs saisi la société civile et politiques pour appuyer ce qu’ils appellent « le combat contre la dilapidation des réserves de l’IPRES ».


Selon les syndicalistes, du temps du président sortant Wade, ce sont 34 milliards de F CFA qui ont été prélevés des comptes de l’IPRES pour acheter des terrains à Yoff, une manière, livre la Rfm de financer le fameux monument de la Renaissance africaine. Abdoulaye SY et Cie qui ne veulent pas que ces mêmes pratiques soient reconduites sous l’ère du président Sall , annoncent la couleur en Assemblée Générale (AG) ce jeudi. 


Jeudi 27 Février 2014 - 14:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter