Ibrahima Sène du PIT: « Si les zones qui doivent avoir en priorité les semences avant l’hivernage n’ont pas encore reçu, ça pose problème »



Ibrahima Sène du PIT: « Si les zones qui doivent avoir en priorité les semences avant l’hivernage n’ont pas encore reçu, ça pose problème »
Ceci d’autant plus sert le chargé des questions économiques du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT), « pour la première fois, un gouvernement déclare commencer à distribuer les facteurs de productions à partir du mois d’avril ». Mais, «après une avancée aussi spectaculaire, qu’est-ce qui empêche de mettre en œuvre ses mesures-là au point que les gens se disent où se trouvent les intrants ? se demande Ibrahima Séne qui assène : « Ce qui m’étonne, nous avons entendu il y a trois (3) semaines à l’issue du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement est en train de mettre en place les facteurs de production. Si les zones concernées qui doivent avoir en priorité les semences avant l’hivernage n’ont pas encore les semences, ça me pose problème ». Sur la famine annoncée par le Forum civil et promptement rejetée par le secrétaire exécutif du conseil national à la sécurité alimentaire, Ali Mohamed Camara, le responsable du PIT de dire que « ce n’est pas la peine d’épiloguer. Ce qu’il y a c’est qu’il y a des zones dans ce pays où les gens ont faim et qu’il faut faire face ».
 

A ce propos, l’allié du président Sall dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) se dit étonné de « voir qu’on parle encore de cette famine qui sévit dans le mode rural pendant que depuis longtemps le gouvernement a dit et répété qu’il a dégagé de l’argent pour aller en aide à cette population mais qu’est-ce qu’ils attendent parce que quand même depuis février la communauté internationale a tiré notre attention dessus, le Fonds des Etats-Unis pour l’Alimentation (FAO), les statistiques de l’agriculture données par l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) a montré carrément les zones où le déficit est évalué mais qu’est qu’on attend ? C’est ça moi la grande question ». Ibrahima Séne sur les ondes de la Rfm, de remettre en cause la réactivité du gouvernement sur la question. 

Dans tous les cas, les pluies elles s'annoncent. Tambacounda a enregistré ses premières précipitations hier. 


Mardi 13 Mai 2014 - 15:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter