Idrissa Diallo : «La sagesse et la discipline voudraient que Tanor parte de la tête du… »

Ousmane Tanor Dieng n’en a pas encore terminé avec ceux qui appellent à son départ de la tête du Parti socialiste. En effet, après une petite accalmie, les partisans de l’alternance au sein du parti de Léopold Sedar Senghor renouvellement leur souhait, avec notamment le maire de Dalifort qui affirme que la sagesse voudrait que le Premier secrétaire du Ps quitte ses fonctions.



Idrissa Diallo : «La sagesse et la discipline voudraient que Tanor parte de la tête du… »
Idrissa Diallo pense qu’Ousmane Tanor Dieng constitue une menace pour le Parti socialiste (Ps). «Pour la première fois, le Ps perd le département de Mbour depuis l’indépendance. Moi, à la place de ce monsieur que j’aime bien, j’aurais cédé la place à d’autres. Je crois que ce n’est pas de sa faute, ce sont les gens qui ne l’aiment pas ; ça, il faut qu’on le comprenne ainsi, c’est-à-dire, ce n’est pas lui qui est en faute, mais ce sont les Sénégalais  qui ne s’identifient pas à lui. Alors, quand on commence à perdre sa base, c’est inquiétant pour son parti.»

Selon le maire de Dalifort, Ousmane Tanor Dieng devrait quitter la tête du Ps et laisser la place à ceux qui gagnent leur base : «Je crois que la sagesse et la discipline de parti voudrait qu’il s’efface», a-t-il martelé. Pour le remplacer, Idrissa Diallo soutient que Khalifa Sall a un bon profil : «Le parti regorge de gens qui gagnent. Moi je gagne chez moi, d’autres personnes gagnent chez eux. Maintenant, des gens pensent que c’est Khalifa Sall. Moi, je suis prêt à soutenir ce monsieur ; ça, je ne le cache pas parce que c’est quelqu’un qui fait des résultats et en politique, ce sont les résultats qui comptent».

Ne pas gagner son terroir est un désaveu et quelqu’un qui le subit ne devrait faire autre chose que de laisser le champ libre à d’autres, pense M. Diallo : «Quand on ne peut pas convaincre les gens de son terroir, ce n’est pas la peine de vouloir confisquer un parti», soutient-t-il. Car selon lui, «Ce qui se passe au Ps, c’est de la confiscation». 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 16 Juillet 2015 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter