Idrissa Seck/Ousmane Ngom : Deux ennemis jurés qui s’accoladent et oublient leur adversité



Idrissa Seck/Ousmane Ngom : Deux ennemis jurés qui s’accoladent et oublient leur adversité
Me Ousmane Ngom et Idrissa Seck ont toujours eu des rapports très heurtés depuis les débuts de l’alternance du 19 mars 2000. Ces relations tendues parfois très houleuse surtout du temps de l’affaire des chantiers de Thiès ont été refroidies cette semaine avec les funérailles de la mère de l’ancien ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur sous Abdoulaye Wade. En effet, le maire de Thiès et président du parti Rewmi s’est déplacé spécialement à Saint louis pour présenter ses condoléances à Ousmane Ngom. «Je suis venu recevoir des condoléances, au même titre que Ousmane Ngom, car Adja Seynabou Seck était notre mère à nous tous», a déclaré l’ancien Premier ministre et ex-numéro deux du Parti Démocratique Sénégalais (PDS).

Après avoir salué la population de Saint louis et les personnalités présentes à la cérémonie, Idrissa Seck a fait savoir : «ce que nous avons fait avec Ousmane Ngom ne s’effacera jamais. Il a été un compagnon pendant plusieurs années et nous avons partagé beaucoup de choses. Nous demandons au marabout de prier pour Adja Seynabou Seck, une musulmane avérée».

Le compagnon d’Idrissa Seck durant les années de braise au PDS et ex-patron des policiers du Sénégal ne pouvait que lui rendre l’ascenseur. «Je suis revigoré par la visite de mon jeune frère, Idrissa Seck. Effectivement, nous avons partagé beaucoup de choses ensemble grâce au président, Abdoulaye Wade qui me l’a présenté alors que j’étais étudiant en France. Nous avons vécu dans une même chambre au 40, rue Pascal à Paris. Il m’a toujours considéré comme un grand frère. Mieux, il m’écoute».

Jean Louis DJIBA

Samedi 11 Août 2012 - 14:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter