Idrissa Seck à Macky : « Personne ne peut me traquer,… »




Les tirs nourris ne cessent pas du côté d’Idrissa Seck. Après Guédiawaye avant-hier où il traitait la tournée d’Aminta Touré dans la banlieue  de folklore, le maire de Thiès dans le cadre de sa tournée nationale qui va le mener dans tous les départements du pays, était à Rufisque hier. La gestion de l’Etat, l’environnement, la santé, la justice, l’éducation, les accords de pêche avec l’Union Européenne (UE)…Rien a été de trop pour l’adversaire de larguer de nouveaux missiles contre le président. Occasion que n’a par ailleurs pas ratée Idy pour se laver à grande eau en ce concerne les attaques de Mame Mbaye Niang et Cie de l’Alliance Pour la République (APR) qui évoquent des milliards qu’ils auraient planqués. Ceci, pour le leader de Rewmi de préciser au successeur de  Wade et ses responsables que jusqu'à l'extinction du soleil, ils ne pourront rien trouver contre lui.
 

Selon Idrissa Seck, « ma seule préoccupation, c’est d’identifier la commande citoyenne des sénégalais » mais « je ne fais pas d’attaques personnelles ». Avant de faire feu : « Ce que les Sénégalais veulent, c’est une profonde réforme de l’Etat, une profonde réforme de la Justice, une profonde réforme de l’environnement des affaires pour qu’il y est les investissements nécessaires pour faire reculer le chômage. Ce que les Sénégalais veulent, c’est une bonne gestion économique des ressources ».

 
Mais pas, selon ces propres termes, « le pillage des ressources halieutiques à travers des accords de pêche négociés en catimini et à l’encontre des intérêts du Sénégal. Ce que les sénégalais veulent, c’est qu’on s’occupe de l’Education de leurs enfants, ce n’est pas de provoquer la grève des étudiants. Ce que les Sénégalais veulent, c’est qu’on s’occupe de la santé. Ce n’est pas d’organiser la grève du personnel médical. Voilà ce que je dis ».
 

A ce propos, « personne ne peut me traquer. Je suis un homme libre », dit le maire de Thiès qui ne manque pas de réitéré ses propos aux premières heures de l’affaire des chantiers de Thiès qui lui avait valu un long séjour en prison sous Wade. Mais cette fois-ci à Macky Sall : « Ils ont déjà essayé mais comme je l’ai dit jusqu’à l’extinction du soleil, personne ne pourra me reprocher quoi que ce soit d’illicite, d’illégale. Ça, c’est définitif ».


Mercredi 21 Mai 2014 - 08:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter