Idrissa Seck veut une équipe alternative au pouvoir et pour Talla Sylla le Conseil des ministres est une provocation



Idrissa Seck veut une équipe alternative au pouvoir et pour Talla Sylla le Conseil des ministres est une provocation
Idrissa Seck n'en fini pas avec la gestion de Macky Sall. Hier encore au cyber campus de Thiès, le maire de la ville a égratigné le pouvoir. Selon lui, gagner n'est plus le problème, ce qui l'intéresse, c'est la mise ne place d'une équipe alternative à l'équipe qui est actuellement au pouvoir et qui à montrer toutes ses limites.

Confiant sur l'issue des élections Idrissa Seck promet de ne pas mener une campagne, mais à la place, il fera le déplacement dans les concessions pour saluer ses concitoyens Thièsois. De l'avis d'Idrissa Seck, les habitants de la capitale du Rail savent où ils mettent les pieds.

Sur ce point, il promet une gestion participative de la commune après la victoire des locales. Selon lui, c'est l'ère de la démocratie participative, car celle de la démocratie représentative est révolue.

Parlant au nom des alliés, Talla Sylla a affirmé que durant ces deux ans de magistère, le pouvoir actuel a tourné le dos à Thiès. Et aujourd'hui à la veille des élections, ils se permettent de venir faire leur promenade (avec le Conseil des ministres délocalisé). « Cela sonne comme une provocation », selon Talla Sylla.

Le leader du parti Rewmi lui a demandé aux populations de réserver un accueil chaleureux au chef de l'Etat lors de son Conseil des ministres décentralisé. « Il doit être accueilli comme il se doit quand bien même que le visiteur n'apporte qu'un parquet de biscuits », soutient Idrissa Seck.


Vendredi 23 Mai 2014 - 13:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter