Idy pilonne encore Macky: "Inacceptable, dramatique ce qui arrive au monde rural, il doit rendre des comptes"




En visite à Touba pour présenter ses condoléances au khalife suite au rappel à Dieu d’une de ses épouses, Idrissa Seck s’est prononcé sur la situation du monde rural et sur l’actualité politique. « Je pense que le pouvoir a fait preuve d’une inacceptable négligence dans la gestion de la situation du monde rural parce que tous les services scientifique nationaux et même du reste du monde, ont alerté le Sénégal. Ce qui est dramatique le président et son gouvernement n’aient pris aucune disposition pour gérer cette situation .Gouverner c’est prévoir. Et malheureusement, nous assistons à cette famine aussi bien pour les humains que pour les animaux. Le gouvernement doit réagir et prendre en comptes les conclusions des scientifiques. Cet hivernage sera perturbé et déficitaire. Le  ministre de l’élevage est très sensible à la question et a pris des mesures d’urgences  mais tous ces autres collègues et le président lui-même doivent faire la même chose ».


Le Président du Conseil départemental de Thiès de soutenir par ailleurs avoir «  lancé une nouvelle initiative qui est d’installer une plateforme de concertation dénommée Conseil d’Administration (CA) 2017 du Sénégal". Selon lui, "trois (3) objectifs sont visés: Premièrement, une concertation entre tous nos élus locaux sur la gouvernance locale et sur nos relation avec l’Etat central. Deuxiement, la promotion de nos candidatures au niveau des associations des élus locaux, comme l’Association des Maires du Sénégal (AMS). Troisièment, tirer les enseignements positifs de notre unité victorieuse à l’ occasion des locales".


A cet effet, indique Idy, "Une délégation va parcourir le Sénégal pour s’adresser aux 552 maires du Sénégal et aux 42 présidents de conseils départementaux. Ce que je souhaite, que ces gens-là comprennent que l’APR ne va nulle part et qu’ils reviennent vers nous". « Je tiens à dire que la réduction du mandat du président de la République de 7 à 5 ans était une promesse, et tout le monde convient que c’est honorable de respecter la parole donnée et l’engagement librement souscrit .Mais s’il doit y avoir un référendum, cela doit porter sur l’ensemble des réformes institutionnelles parce que c’est une demande sociale. Si Macky Sall pour le temps qui lui reste, ne devait qu’une seule bonne chose, ça doit être celle-là », martèle le leader de Rewmi. 
 

Pape Moussa BA (stagiaire)

Samedi 9 Août 2014 - 12:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter