«Il existe ce que j’appelle les Daesh et les Boko Haram non armés et Imam Mbaye Niang en fait partie », Moustapha Diakhaté



«Il existe ce que j’appelle les Daesh et les Boko Haram non armés et Imam Mbaye Niang en fait partie », Moustapha Diakhaté
Le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle est très remonté contre le désormais ex-allié de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) qui n’est autre que Imam Mbaye Niang. Moustapha Diakhaté qui ne met pas de gants, déclare que son collègue ne croit pas en la République. «Parlons d’Imam Mbaye Niang. Il n’a aucune considération pour la Constitution de notre pays. Et on ne construit pas une République avec des gens peu attachés à des valeurs», charge le responsable de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel).
 
«Il est écrit dans la Constitution que pour qu’un parti soit reconnu, il faut qu’il accepte la laïcité. Mbaye Niang s’accommode de la Constitution du Sénégal, mais il ne lui accorde aucune considération. Pour lui, violer la Constitution ne signifie absolument rien », cogne Moustapha Diakhaté dans «Walf Quotidien».
 
Pis, «il existe au Sénégal ce que j’appelle les Daesh et les Boko Haram non armés et très honnêtement, Imam Mbaye Niang en fait partie. Au nom de quoi il veut faire croire aux Sénégalais qu’il est plus attaché à l’éthique que Macky Sall ? », ajoute le député qui se demande «au nom de quoi il (Imam Mbaye Niang) doit penser qu’il est plus honnête que les membres du Conseil constitutionnel. Il faut qu’on arrête d’insulter les gens».  


Lundi 22 Février 2016 - 12:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter