Il faut vraiment s'y faire : le Brésil et l'Argentine ne sont plus seuls en Amérique du Sud

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 – Tous deux battus lors de la 1re journée, le Brésil et l'Argentine ne dominent plus la zone Amsud sans partage. Surtout parce que leurs voisins ont considérablement haussé leur niveau.



C'est un coup de tonnerre qui n'en est pas vraiment un. La semaine passée, la première journée des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018 dans la zone Amsud a été marquée par les défaites des deux géants historiques du continent. L'Argentine s'est inclinée à domicile devant l'Equateur (0-2), et le Brésil a été battu au Chili (2-0). C'était un événement historique.

Mais pas vraiment une surprise. Plutôt la confirmation de la tendance actuelle à une homogénéisation du niveau en Amérique du Sud. Même si l'Argentine était privée de 
Lionel Messi  face à l'Equateur, même si le Brésil a dû composer sans Neymar  au Chili, ces deux nations n'exercent plus leur domination d'antan sur leur continent. Que leurs stars soient présentes, ou non. Et pas vraiment parce que leur niveau a baissé. Surtout parce que leurs voisins ont haussé le leur.
 

Le Chili, une première depuis la fin des années 80

La dernière édition de la Copa America a bien reflété ce phénomène avec le sacre des Chiliens. En succédant à l'Uruguay, vainqueur en 2011, la Roja a créé un événement qui ne s'était plus produit depuis la fin des années 80. Après les deux titres remportés par l'Uruguay en 1983 et 1987, il ne s'était plus passé deux éditions consécutives de la Copa America sans que le Brésil ou l'Argentine ne soit sacré.

Le Chili, vainqueur de la Copa America 2015
Le Chili, vainqueur de la Copa America 2015 - AFP

Entre 1989 et 2007, ces deux nations avaient même fait main basse sur tous les titres en jeu dans cette compétition, à deux exceptions près : l'Uruguay en 1995 et la Colombie en 2001. Elles dominaient assez nettement le continent, et cette domination se traduisait aussi en Coupe du monde. L'Argentine avait été finaliste en 1990, le Brésil vainqueur en 1994 et 2002 et finaliste en 1998. Et les deux pays avaient été les meilleurs représentants de l'Amérique du Sud en 2006 en atteignant les quarts de finale.

Quatre quart-de-finalistes en 2010, trois en 2014…

Le resserrement du niveau entre les équipes sud-américaines a commencé à être perceptible dès le Mondial 2010. Pas seulement parce que l'Uruguay, quatrième de l'épreuve, avait volé la vedette à l'Argentine et au Brésil, éliminés en quarts de finale. Aussi parce que l'Amérique du Sud avait placé un quatrième représentant parmi les huit derniers qualifiés : le Paraguay, sorti vainqueur d'un groupe où figurait l'Italie en phase de poules, ne s'était incliné que sur la plus petite des marges face au futur vainqueur, l'Espagne (0-1).

Le Paraguay avait buté sur Iker Casillas et l'Espagne au Mondial 2010
Le Paraguay avait buté sur Iker Casillas et l'Espagne au Mondial 2010 - Panoramic

La Coupe du monde 2014 avait confirmé cette montée en puissance des nations sud-américaines restées longtemps dans l'ombre du Brésil et de l'Argentine. Même si ces deux pays, respectivement demi-finaliste et finaliste de l'épreuve, sont ceux qui ont été le plus loin dans la compétition. Cela ne doit pas faire oublier que cinq des six représentants du continent au coup de l'envoi de l'épreuve avaient franchi l'écueil du premier tour, et qu'il en restait encore trois parmi les huit quart-de-finalistes.

… et quatre équipes dans le Top 10 du classement FIFA

La dernière Copa America a encore permis de constater que l'écart entre le duo Brésil-Argentine et les autres s'était amenuisé. Et le sacre des Chiliens, battus aux tirs au but par les Brésiliens en 8e de finale du Mondial un an plus tôt, a non seulement récompensé la qualité de jeu de l'équipe de Jorge Sampaoli, mais aussi sa régularité au plus haut niveau sur ces dernières années. Le succès face à la Seleçao (2-0) lors de la 1re journée des qualifications pour le Mondial dans la zone Amsud n'en est que moins surprenant.

Eduardo Vargas a marqué pour le Chili face au Brésil - 2015
Eduardo Vargas a marqué pour le Chili face au Brésil - 2015 - AFP

Encore moins à la lecture du classement FIFA. Le Brésil, 7e, ne s'est finalement incliné que sur le terrain d'une équipe classée seulement deux rangs derrière lui. Le continent sud-américain est d'ailleurs particulièrement bien représenté avec quatre formations dans le top 10 : l'Argentine, 1re, et la Colombie, 5e, complètent ce quatuor. Une preuve supplémentaire d'un phénomène auquel il va falloir s'habituer : le Brésil et l'Argentine ne sont plus seuls à régner sur une Amérique du Sud qui a rarement été aussi compétitive au niveau mondial.


Equipe.fr



Mardi 13 Octobre 2015 - 09:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter