«Il n'y a pas de deal, Karim Wade est libre d’aller et de venir», Seydou Gueye

Les révélations du journal « Jeune Afrique » sur les circonstances de la libération de Karim Wade continuent de faire jaser. Après la sortie du député apériste, Abdoul Mbow qui a déchiré la copie dudit journal, place au porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye qui a nié. Selon lui : «il n’y a rien de grave à ce qu’un simple citoyen se procure d’un passeport diplomatique. Et, il n’y a pas de deal», a-t-il précisé.



Suite aux enquêtes menées par «Jeune Afrique» sur la libération de Karim Wade, le ministre porte-parole du gouvernement estime qu’il n’y a rien de grave. Selon Seydou Gueye, «l’ancien ministre d’Etat est un citoyen comme tous les autres (et) Karim Wade est un homme libre».

«Karim Wade a été condamné pour délit d’enrichissement illicite à six (6) ans de prison. Et c’est à la faveur de la grâce présidentielle qu’il a retrouvé la liberté d’aller et de venir. C'est dans cette même décision que des condamnations pécuniaires ont été prononcées pour un montant de 113 milliards de F CFA, qui sont exécutées puisque l’Etat du Sénégal a confisqué des biens lui appartenant», a rappelé le ministre porte-parole. 

Poursuivant, il a soutenu que: «L’Etat est entrain de continuer les procédures par lesquelles il doit entrer en possession du patrimoine incriminé et notamment à travers la dernière audience qui a eu lieu au tribunal de grande instance de Paris qui avait pour objet de requérir l’exéquatur et un appel a été formé» .
 
Sur la question de savoir: "Comment un prisonnier peut-t-il se faire confectionner un passeport diplomatique en prison ?", Seydou Gueye a ainsi répondu: «Tout sénégalais peut avoir un passeport diplomatique comme des non sénégalais peuvent en disposer de façon simple et ordinaire. Les affaires étrangères qui le délivre, trouvent les commodités des moyens  dont ils le délivrent. ça, c’est des détails». 

Ce qui est important, a-t-il conclu sur la Rfm, «c’est de considérer qu’il n’y a pas de deal, qu’il n’a pas été exilé. Karim Wade est libre de tout mouvement. Il peut aller et venir comme bon lui semble, ici à l’intérieur du Sénégal et au-delà des frontières du Sénégal». 

Aminata Diouf

Mardi 15 Novembre 2016 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter