«Il ne faut pas sous-estimer cette opposition», Moustapha Cissé LO



«Il ne faut pas sous-estimer cette opposition», Moustapha Cissé LO
La réponse n’a pas tardé du côté du camp du pourvoir après la décision du cadre de concertation qui regroupe les partis Aj Pads, Rewmi, Pds, Bokk guiss guiss, UCS, Fsdbj, APR et plusieurs concertations d’unir leurs forces à travers la mise sur pied du Front pour la Régularité et la Transparence du Processus Electoral (FRTPE) et d’un grand groupe parlementaire de l’opposition au sein de l’assemblée nationale. Au niveau de l’Alliance Pour la République (APR, parti présidentiel), c’est Moustapha Cissé LO qui monte au front. Le vice-président de l’hémicycle explique pourquoi, il faut avoir peur de cette opposition.


«En politique, il faut se battre, il faut une synergie d’actions face à l’adversaire. Aujourd’hui, nous devons nous ceindre les reins et travailler à massifier notre coalition pour avoir une coalition forte, compétente qui pourra faire face à cette opposition. Il faut le dire très honnêtement, nous sommes en face d’une opposition forte parce qu’ils viennent de quitter le pouvoir et ils ont volé des milliards qu’ils sont en train de distribuer. Cette opposition doit faire peur parce qu’elle a beaucoup d’argent, matériellement bien équipée pour revenir au pouvoir. C’est nous qui devons prendre nos responsabilités, prendre notre courage à deux mains pour faire face », déclare le responsable de l’APR.
 

En termes claires, Moustapha Cissé LO sert sur la Rfm qu’il ne faut pas «sous-estimer cette opposition ». 


Lundi 12 Octobre 2015 - 12:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter