"Il y a eu détournements de deniers publics au sein de l’Assemblée nationale", Ousmane Sonko



L’Inspecteur des impôts et domaines n’en démord pas. Pis, Ousmane Sonko va plus loin que sa tonitruante sortie sur le non reversement des impôts par les députés. Selon le président des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF): «Il y a bien détournement de deniers publiques à l'Assemblée nationale».
 
«Si l’on suit le raisonnement du Président (Moustapha Niasse), l’Assemblée nationale doit reverser 120 millions d’impôts par année soit 10 millions par mois », dit-il. Et de poursuivre : «Moustapha Niasse dans son communiqué dit qu’ils ont trouvé une dette fiscale de 120 millions, premier aveu sur l’incivisme fiscal. Il dit que depuis qu’ils sont là, ils ont reversé 174 millions dont 120 millions au titre de l’épongement du passif de l’ancienne législature. Cela veut dire que leur législature n’a eu à verser que 54 millions. Or ils sont là depuis quatre (4) ans et rien que pour les retenues, ils devaient être à 460 millions ».
 
«Ce qui veut dire que l’on a plus de 400 millions qui sont encore dans le vent ce qui est différent du chiffre donné par M. Niasse qui a reconnu qu’au jour aujourd’hui, eux restent devoir encore 140 millions», charge Ousmane Sonko qui se demande «comment peut-on avec des charges de personnels de 8 milliards 600 millions n’avoir que des charges de 120 millions à reverser en guise d’impôts ?».
 
 L’Inspecteur des impôts l’assimile à «un détournement de deniers publics». «Et je pèse bien mes mots, il y a eu détournements de deniers publics au sein de l’Assemblée nationale», persiste-t-il. 


Mercredi 25 Mai 2016 - 00:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter