"Ils se sont trompés sur l'un des coffres", dénoncent les avocats d'Aïda Ndiongue



"Ils se sont trompés sur l'un des coffres", dénoncent les avocats d'Aïda Ndiongue

Les avocats d'Aïda Ndiongue vont-ils plaider ce matin devant la chambre d'accusation pour demander l'annulation qu'ils ont demandé depuis 3 mois ? Rien n'est moins sûr, mais il est certains que Demba Kandji, premier président de la cour d'appel qui vient de décider de s'occuper du dossier n'inspire pas confiance aux avocats de l'ex sénatrice. Selon Me Moustapha Diop, c'est une violation flagrante de la loi, sur la base d'un décret. Il ajoute qu'il n'a pas confiance à Demba Kandji. « Il ne sera pas impérial et nous prendrons les décisions qui sied », affirme-t-il.
 


Me Mbaye Jacques Ndiaye a pris la parole pour dire que l'affaire Aïda Ndiongue est une hypothèse d'école en ce sens que la dame est poursuivie presque pour les mêmes faits devants 3 juridictions différentes. « C'est inadmissible. Ils ont aiguillonné les gendarmes en leur demandant de voir si Aïda Ndiongue n'est pas un prête-nom d'Abdoulaye Wade et d'autres. C'est un manque de respect vis-à-vis des gendarmes. On dirait qu'ils tirent un plaisir à mettre Aïda Ndiongue en prison. Mais nous n'allons pas abandonner le combat quoi que cela puisse nous couter », prévient Me Ndiaye.
 


Lors de ce point de presse, Me Moustapha Diop, à propos de plusieurs coffres qui appartiendraient à sa cliente, a révélé que l'instruction à permis de découvrir qu'un des coffres contenant des bijoux a été cassé et le contenu remis à la caisse de dépôt et de consignations. Mais les enquêteurs se sont aperçus que les bijoux sont la propriété d'une certaine Mme Diallo dont l'époux est un grand responsable politique. 



Mardi 1 Avril 2014 - 11:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter