Immigration: la bête noire de l'Espagne

Les autorités espagnoles veulent durcir la loi sur les étrangers, mais cela se révèle un vrai casse-tête.



Espagne, comme de nombreux pays européens, redoute une immigration africaine massive. Aussi, le ministre de l’Intérieur espagnol, Jorge Fernández Díaz veut durcir la loi sur les étrangers pour  pouvoir renvoyer le maximum d’immigrés dans leur pays d’origine. Aujourd’hui, lorsqu’un migrant tentant d’entrer illégalement sur le territoire est intercepté, il a la possibilité de demander l’asile politique. Et c’est précisément ce que Madrid veut changer.

Mais le projet du gouvernement espagnol suscite déjà un véritable tollé. Les principales organisations syndicales l’ont rejeté, de même qu’une bonne partie du PSOE, le Parti socialiste ouvrier espagnol, et les différentes associations d’africains immigrés en Espagne. Tous considèrent que le gouvernement de Mariano Rajoy veut «garantir le refoulement systématique»des migrants. Foulant ainsi aux pieds les principes de base en matière de respect des droits de l’homme.

 

Slate Afrique


slateafrique

Vendredi 14 Mars 2014 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter