Immixtion dans la campagne pour les législatives: Macky sur les traces de Wade ?

Lors de la campagne électorale pour les élections législatives du 1er juillet, Me Abdoulaye Wade avait initié des « doxantu » (promenades) dans les rues de Dakar. A travers cette démarche, il donnait un coup de pouce à son camp qui cherchait une majorité à l’Assemblée nationale. Le nouveau président de la République, Macky Sall semble suivre les traces de Wade à travers la décentralisation du Conseil des ministres et d’autres activités politiques.



Immixtion dans la campagne pour les législatives: Macky sur les traces de Wade ?
L’immixtion du président Wade dans la campagne électorale lors des élections législatives de 2007 a été dénoncée par les leaders de l’opposition d’alors dont Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Abdoulaye Bathily. Le nouveau président de la République, Macky Sall est-il sur le point de suivre les traces de l’ex-président de la République ? On est tenté de donner une réponse affirmative. Le chef de l’Etat a initié une décentralisation du conseil des ministres. Après Saint-Louis qui a accueilli la première séance, Kaolack va prendre le relais cette semaine.

La décentralisation du conseil des ministres est bien appréciée par nombre de Sénégalais qui y voient une façon pour l’Etat d’être plus proche des préoccupations des citoyens sénégalais. Mais d’autres dénoncent une immixtion du président de la République dans la campagne électorale. Ils ont peut-être vu juste. Car à son arrivée à l’aéroport de Saint-Louis, le président de la République a été accueilli par les militants de son parti, l’Alliance pour la République. Danses, chants, cris de joie ont accompagné l’accueil.

Macky Sall a également eu plusieurs audiences avec les responsables politiques locaux avant d’être accompagné par une foule monstre à l’aéroport pour son retour à Dakar. Il n’a pas eu le temps de se reposer. Juste après son arrivée à Dakar, vendredi dernier, le chef de l’Etat a présidé le lancement de la campagne de la coalition, Bennoo Bokk Yakaar. Macky Sall n’a pas caché sa volonté d’accompagner son camp vers la victoire. « J’ai besoin d’une majorité pour conduire les changements que j’avais annoncés lors de la campagne électorale », a-t-il déclaré.

Il semble ainsi lever le masque, poussant Moustapha Niasse et les autres ténors politiques qui s’étaient ligués contre Wade à cautionner ce qu’ils avaient refusé à l’ex-président de la République, Me Abdoulaye Wade. Macky Sall suit ainsi les traces du président Wade, mettant en colère les adversaires de la mouvance présidentielle.

Issa NDIAYE

ISSA NDIAYE

Mardi 12 Juin 2012 - 00:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter