Implantation d’une industrie pharmaceutique à Diender : Le Fonsis décaisse 6,5 milliards de FCFA


Le Projet Parentus va participer à la réduction d’achats de produits pharmaceutique surtout en matière de perfusion en milieu hospitalier. D'un coût global de 6,5 milliards FCFA pour une production annuelle de 12 millions de flacons, le Projet implanté dans la Commune de Diender, Région de Thiès, aura un impact majeur sur l’économie locale avec la création de plus de 70 emplois directs à partir de la première année d’exploitation et de recettes fiscales pour l’Etat et les collectivités locales



« Ce projet dénommé  ‘’PARENTUS’’ va permettre au Sénégal de substituer  les importations par la  production   de solutés massifs,  un produit qui entre dans la perfusion en milieu hospitalier,  un projet d’envergure dira le directeur général du Fonsis qui sera détenu  à hauteur de 90% par le secteur privé national ».  Il  faut dire que le Sénégal est totalement dépendant de  solutés massifs et il arrive même parfois que notre  pays soit en rupture de stocks.

Le Premier ministre  Mouhammad Boun Abdallah DIONNE venu présidé la signature d’accord  de financement  a  rappelé l’invite du Chef de l’Etat à recourir davantage aux Partenariats Public-Privé, et aux effets de levier des nouveaux instruments de financement dont le FONSIS, dira que PARENTERUS est un investissement capital dans l’atteinte des objectifs de la plateforme Dakar Medical City du Plan Sénégal Émergent (PSE).

«Au-delà de cet investissement, la société PARENTERUS permettra de garantir une baisse des coûts et une souveraineté dans la fourniture de solutions de perfusion à nos structures sanitaires, parfois confrontées à des ruptures de stocks, car ce produit est entièrement importé, aujourd’hui», ajoute le Premier ministre qui a rappelé que PARENTERUS, va annuellement produire 12 millions de flacons de solutés massifs, communément appelés « solutions de perfusion ». Mouhammad Boun Abdallah DIONNE  a également félicité le FONSIS et ses partenaires dont  Docteur Ibrahima Kâ, initiateur et promoteur de PARENTEUS.

«Cette belle initiative prouve encore une fois qu'un pays ne peut se développer sans la participation active de ses propres citoyens et de son secteur privé», note le Premier ministre.

Et, pour résoudre ce problème, le Fonsis va accompagner le promoteur Docteur Ibrahima  Kâ,  un pharmacien qui plus de trente ans d’expériences,  cette fabrique de soluté massif   sera implanté dans la commune de Diender, arrondissement de Keur Moussa, dans le département de Thiès. Financé à hauteur de 6,5milliards de nos francs, Le Projet Parentus va participer à la réduction d’achats de produits pharmaceutique  surtout en matière de perfusion en milieu hospitalier avec 12 millions de flacons produits chaque année.
 
« C’est un projet rentable car il  va substituer l’importation de soluté massif par la production  reconnait le directeur général du Fonsis. Il va également   générer prés de 70 emplois directs et  des emplois indirects  mais aussi des  recettes  fiscales   pour la commune de Diender »,  annonce le  Directeur général du Fonsis. Sur le choix de Diender, Amadou Hott soutient que « le sable  et l’environnement au niveau de cette localité répondent aux exigences de  ce genre de production, c’est aussi un choix du promoteur »  en l’occurrence le Docteur Ibrahima  Kâ,  promoteur   qui a porté son dévolu  sur Diender pour des raisons objectives.

 

Khadim FALL

Mardi 20 Octobre 2015 - 17:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter