Importante opération de recensement électoral au Niger

Le Niger renouvelle son fichier électoral avant les élections générales de 2016. Une opération de recensement des personnes en âge de voter est en cours dans le pays.



Le processus retenu est le porte-à-porte, avec la présence physique exigée des personnes à recenser. Même si tout se passe plutôt bien, l'absence des chefs de ménage pendant les heures de travail ne facilite pas le travail des agents recenseurs.
 
Le porte-à-porte se poursuit et le bilan est satisfaisant pour cette première semaine, comme le confirme Ibrahim, qui a en charge le quartier Route Filingué de Niamey : « En moyenne, 15 ménages sont recensés par jour. Et les 15 ménages, c’est entre 38 à 40 personnes. »
 
Soumana est père de famille, il est heureux d’être recensé : « Parce qu’avec ce recensement j’aurai droit à une carte électorale qui me permettra de choisir les personnes en qui j’ai confiance pour diriger les affaires politiques et administratives de mon pays », dit-il.

Principale difficulté, l’absence du chef de ménage à certaines heures pour une opération qui exige sa présence physique. La seule exception concerne les fonctionnaires de l’Etat : « Sur la base de leur ordre de mission, on peut les recenser. En dehors de ce cas-là, il faut la présence physique », précise Ibrahim.
 
Pour s’assurer de la qualité du travail, les agents contrôleurs effectuent des visites surprises. Son en fait partie : « On assiste directement au remplissage. Si on constate qu’il y a des déphasages par rapport à ce qu’il faut faire, on leur demande d’arrêter et on leur explique de nouveau comment il faut faire », relate-t-il.

RFI


Mercredi 10 Juin 2015 - 12:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter