Importantes saisies d'armes lors d'opérations antiterroristes en Algérie

En Algérie, la presse annonce qu’un militaire a été tué au cours d’une opération antiterroriste dans les montagnes de Kabylie. Au cours de la semaine dernière, l’armée algérienne a organisé plusieurs ratissages dans plusieurs régions du pays. Et les saisies d’armes sont inédites.



La première opération a eu lieu entre les montagnes de Kabylie  et la capitale. Sept terroristes ont été abattus. La presse révèle qu’un militaire a été tué dans l’opération. Cette région, c’est celle où des hommes, qui affirmaient avoir prêté allégeance à l’organisation Etat islamique, ont kidnappé et assassiné le Français Hervé Gourdel, en septembre 2014.

Si les ratissages sont réguliers depuis plus d’un an, dans cette région, la deuxième opération antiterroriste a eu lieu elle près de Skikda. Les militaires y ont trouvé des canons et des explosifs, là où cinq terroristes avaient été abattus au début du mois.

Tout au long de la semaine, à Blida, Boumerdès, Bouira, et Bordj Bou Arreridj, de la capitale à la Kabylie, mais aussi à Ghardaia, l’armée a arrêté des personnes soupçonnées de soutien aux groupes terroristes.

A la frontière avec le Mali, des armes ont été saisies, dont une rampe lance-missile et des obus de mortier. Les opérations sont aussi régulières à la frontière à la Libye. Les experts sont unanimes : depuis les années 1990, l’Algérie n’avait jamais saisi autant d’armes.

Source: Rfi.fr



Lundi 16 Mai 2016 - 07:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter