Impôts et Domaines- Démission de Seynabou Niang Thiam : Amadou Bâ, la racine du mal ?

La démission de Seynabou Niang Thiam ne serait pas un simple acte anodin d’un haut cadre des finances publiques qui jéte l’éponge. Le malaise serait beaucoup plus profond avec à la racine l’actuel ministre de l’Economie et des Finances, son prédécesseur au poste qui tirerait les ficelles depuis son ministère. Une situation que l’actuelle directrice ne pouvait plus supporter. Elle a cependant été reçue par le président de la république avant son voyage à la Mecque pour lui demander de surseoir à sa décision jusqu’à son retour pour tirer au clair les tenants et aboutissants.



Impôts et Domaines- Démission de Seynabou Niang Thiam : Amadou Bâ, la racine du mal ?
Et si Idrissa Seck avait raison en disant que «  L’Etat n’a pas actuellement d’argent ». En tout le cas de la démission de la Directrice générale des Impôts et domaines (DGID), loin d’être un acte administratif anodin, commence à lever un coin du voile de la situation des finances publiques qui seraient mal en point. En effet, au-delà d’un simple jet de tablier, la décision de la patronne de la DGID cache un malaise beaucoup plus profond.

« L’analyse de toute cette situation, c’est que c’est un système qui montre ses failles. Il ne va pas porter les finances publiques. D’autant que la réforme du Code des impôts a été mal faite. Une réforme qui crée une situation déficitaire chronique faisant qu’on ne peut plus avoir de l’argent. Le président Macky Sall s’en apercevra bientôt » confie un haut fonctionnaire des Impôts.

Selon, le cadre des finances publiques, un homme et un seul est à la base du « crash » qui se profile. Et  c’est l’actuel ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ. Ce dernier selon "Direct info", s’étant toujours arrangé à se faire remplacer par la directrice démissionnaire et camarade de promotion, Seynabou Niang Thiam, prompte à se faire manipuler et  avaler les couleuvres de son patron sans jamais broncher. Mais il se trouve que la dame n’en peut plus. Elle aimerait avoir les coudées franches pour mener à bien sa mission.

« Seynabou Niang Thiam ne se sent pas tout à fait libre dans une grosse administration d’une importance cruciale qui mobilise les 2/3 des recettes du budget. En outre, le poste de directeur général requiert un haut management que peinait à asseoir Seynabou Niang qui fut contre certains aspects de la réforme. Elle ne contrôle rien du tout du fait que le ministre  des finances, Amadou Bâ continue à gérer directement les services , en nommant à tous les postes stratégiques ses « Boys» et amis.  »  lâche le haut fonctionnaire ayant requit l’anonymat. 

Face à cette situation, Seynabou Niang Thiam avait deux solutions. Soit se battre, soit abandonner. Et elle a choisi la deuxième option.
Cependant, le président  Macky Sall, qui l’ a reçue en audience avant son voyage à la Mecque lui aurait demandé de surseoir à sa décision jusqu’à son retour afin de mieux réfléchir sur la question.
Mais « une chose est sure, Macky Sall devra être très persuasif pour faire revenir la dame sur sa position » souffle le fonctionnaire des Impôts et domaines interrogé par « Direct info ».
 


Vendredi 16 Mai 2014 - 12:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter