In Memoriam: Hommage à “MADIBA”



In Memoriam: Hommage à  “MADIBA”
Nelson Rohlihlala Mandela    (1918-2013)
                    
Ceux qui sont morts ne sont jamais partis.
 Ils sont dans l'ombre qui s'éclaire.
 Et dans l'ombre qui s'épaissit,
Les morts ne sont pas sous la terre […]
Les morts ne sont pas  morts...  Birago Diop

Mandela, l’Humaniste
 
Nelson Rohlihlala Mandela n'est plus. A la suite d’une longue maladie, il a tiré sa révérence, le 5 décembre 2013, entouré de l’affection des membres de sa famille.

Au crépuscule de sa vie, Mandela s’était retiré de la vie politique et vivait entouré des siens. Sa dernière apparition publique date de la Coupe du Monde de Football 2010 qui a eu lieu en Afrique du Sud. Visiblement ému, Jacob Zuma,le président de l'Afrique du Sud, son ancien compagnon de lutte qui avait également été incarcéré à Robben Island, a annoncé la terrible nouvelle du décès de Madiba, Nelson Mandela:

Même si l'on s’attendait à un décès plus ou moins imminent, cette nouvelle a provoqué une onde de choc dans le monde entier.Madiba, fait partie de notre mémoire collective maintenant, car nous avons suivi avec beaucoup d'émotion les grandes étapes de sa biographie depuis son incarcération dans les geôles de Robben Island, en 1962, en passant par sa libération, le 11 février 1990, au Prix Nobel de la Paix en 1993 jusqu’à son élection, le 26 avril 1994, en tant que premier Président de l’Afrique du Sud élu librement et démocratiquement par tous les Sudafricains et les Sudafricaines. Le monde entier avait salué cette élection qui a donné naissance à la nation arc-en-ciel


Madiba, fait partie de notre mémoire élection, le 26 avril 1994, en tant que premier Président de l’Afrique du Sud élu librement  collective maintenant, car nous avons suivi avec beaucoup d'émotion les grandes étapes de sa biographie depuis son incarcération dans les geôles de Robben Island, en 1962, en passant par sa libération, le 11 février 1990, au Prix Nobel de la Paix en 1993, jusqu’à son élection librement et  démocratiquement par tous les Sudafricains et les Sudafricaines. Le monde entier avait salué cette élection qui a donné naissance à la nation arc-en-ciel.Durant son mandat, Madiba a mis en place une commission "Vérité et Réconciliation” qui a permis d’extirper les racines de l’Apartheid, ce racisme étatique établi depuis des siècles dans son pays. Une légende a rejoint au royaume des ombres, tous ceux qui ont lutté pour un idéal et qui étaient prêts à donner leur vie pour cet idéal. Madiba fait partie des héros qui aspiraient à un monde meilleur où seules règneraient la justice, l’égalité des chances et la liberté pour tous. Il est une référence et nous sert de modèle.


Madiba ou Tata
Madiba, comme ses concitoyens l’appelaient, est un nom clanique et une formule de respect. empreinte d’affection. Tata, signifie en khosa, sa langue maternelle «Père». Mandela a écrit en lettres d’or les plus belles pages de l’histoire contemporaine. De son vivant, il est entré de plain-pied dans l’histoire. Sa vision d’un monde sans racisme a été son combat de toute une vie. Il en a payé le prix fort. Ses bourreaux l’ont incarcéré durant 27 ans au pénitencier de Robben Island. Cependant, son charisme et son autorité morale ont obligé le pouvoir d’alors à entamer des pourpalers avec lui jusqu’à sa libération. 
Le nom de Nelson Mandela restera gravé à jamais dans nos mémoires. Il a livré au monde un testament de paix, de pardon et d’amour du prochain. quitouche le cœur de tout un chacun.


Nelson Mandela a résumé son engagement de la façon suivante :
“ J’ai dédié ma vie à la lutte pour le peuple africain. J’ai combattu la domination blanche et j’ai combattu la domination noire. J’ai chéri l’idéal d’une société démocratique et libre dans laquelle tous vivraient ensemble dans l’harmonie, avec d’égales opportunités. C’est un idéal que j’espère atteindre et pour lequel j’espère vivre. Mais, si besoin est, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir”. Mandela a eu le bonheur de voir son rêve se réaliser: celui de vivre dans sa patrie libérée officiellement des démons du racisme.

Au-revoir, Nelson Mandela  “Les morts ne sont pas  morts
Une icône s’en est allée de l’autre bord rejoindre ses ancêtres. Paix à son âme!
Nous pleurons aujourd’hui l’humaniste qui a redonné à l’Afrique, et en particulier au monde noir,sa dignité.
Nous pleurons le héros de la liberté qui a su réconcilier Blancs et Noirs en tissant des liens de fraternité.
Nous pleurons l’homme qui est le symbole de la lutte contre la discrimination raciale, de la recherche de la justice et de la paix et qui a été une source d’inspiration pour nous tous.

Nous nous inclinons très respectueusement devant ce Père de la nation Sudafricaine, cet illustre fils de l’Afrique qui a changé le cours de l’Histoire dans son pays et ému tous les peuples du monde. Tout le monde le pleure aujourd'hui et lui rend hommage.
A sa famille éplorée, à ses anciens compagnons de lutte, au peuple Sudafricain et à l"ANC (African National Congress), nous présentons nos sincères condoléances.

Que Le Tout-Puissant accueille Madiba parmi ses élus !
Que l’esprit de ses ancêtres l’accompagnedans l'au-delà! 
N’Kosi Sikelel’ iAfrica!
Que Dieu bénisse l‘Afrique!“

Dr. Pierrette Herzberger-FOFANA Collaboratrice Extérieure (

Lundi 9 Décembre 2013 - 15:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter