In Memoriam. Jacqueline Scott Lemoine, une grande artiste a tiré sa révérence

A Amadou Lamine Sall
Cher Lamine,



In Memoriam.  Jacqueline Scott Lemoine,  une grande artiste a tiré sa révérence
C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai reçue ta missive en cette journée dominicale.
Et voilà que le passé rejaillit dans ma mémoire. Je revois le Sénégal d’antan, pays des joutes culturelles, de la poésie, du verbe harmonieux et de la parole d’or.

Jacqueline Scott- Lemoine, une grande dame des arts et de la culture s’en est allée de l’autre bord après avoir rempli sa mission. Avec sa disparition, le monde du théâtre sénégalais, à qui elle a donné ses lettres de noblesse, est aujourd’hui en deuil. Nous nous inclinons devant cette grande dame qui a contribué au rayonnement de l’Art en Afrique et dans la Diaspora.

Le couple Lemoine fait partie de cette poignée d’intellectuels d’origine haïtienne qui avait choisi de faire le retour aux sources en déposant leurs pénates au Sénégal. Cette famille est arrivée à Dakar avec le 1er Festival Mondial des Arts nègres, à une époque où le mot culture avait une signification toute particulière. Jacqueline Scott Lemoine nous a bercés de sa voix chaude en nous faisant découvrir la poésie. Son émission radiophonique « la voix des poètes» nous revient à l’esprit. C’était merveilleux !
C’était un délice que de l’écouter déclamer de la poésie ou des morceaux choisis de théâtre. Elle était animée d’une forte passion dont seuls sont capables les amoureux de l’art dans toute sa dimension.

Jusqu’à la fin de sa vie, Jacqueline Scott Lemoine, même en chaise roulante, a tenu haut le flambeau de la culture. Tout récemment encore, lorsqu’elle est apparue sur la scène du théâtre Daniel Sorano, en compagnie de Serigne Ndiaye Gonzalez pour commémorer le 90e anniversaire de l’ancien Directeur général de l’UNESCO, le Professeur Ahmadou Mahtar Mbow ; ce fut un plaisir de retrouver cette grande dame de la culture. Elle nous a probablement offert sa dernière prestation. Durant quelques instants, elle a fait renaître les heures de gloire de la Culture. C’était sa façon à elle de nous dire adieu. Elle avait plus que mérité les applaudissements suivis du standing ovation que nous lui avons décernés. Les noms de Jacqueline Scott Lemoine et Lucien Lemoine demeureront à jamais gravés dans nos cœurs. Je n’ai pas de doute que la famille culturelle va lui rendre un vibrant hommage. S’il est permis d’exprimer un vœu, nous souhaiterions que le couple Scott-Lemoine, qui a consacré ses plus belles années au théâtre sénégalais, soit immortalisé en baptisant de son nom une rue ou un monument culturel. Il est important que les générations futures se souviennent de ces grandes figures emblématiques de notre théâtre contemporain.

A sa famille et à la communauté haïtienne,
A Madame le Ministre d’Etat de la Culture et du Genre,
A toi Lamine, représentant des poètes sénégalais,
Au monde de la culture et tout spécialement du théâtre, recevez nos sincères condoléances.
Nous partageons votre douleur.
Que Jacqueline Scott Lemoine repose en paix sur la terre de ses ancêtres !
Que le Bon Dieu l’accueille dans son paradis aux côtés de son Bien-Aimé !

Bien Cordialement
Dr. Pierrette Herzberger-Fofana
Pierrette.Herzberger-Fofana@sz.uni-erlangen.de
Drherzbergerfofana@hotmail.com




Lundi 11 Juillet 2011 - 16:30



1.Posté par Patrick Chevalier le 20/04/2012 11:53
Bonjour!
J'apprends un peu tard et avec grande tristesse le décès de Jacqueline. Je lui souhaite bien entendu de rejoindre le paradis des acteurs, auquel j'aspire humblement moi aussi.
J'ai eu le privilège de jouer avec elle et Lucien Lemoine aussi d'ailleurs. C'était en 1972, au Théâtre Sorano. Nous jouions sous la direction de Douta Seck la pièce Negro Spirituals d'Yves Jamiaque. J'ai des photos. Il y avait Serigne Diagne Gonzalez, Line Senghor, Oumar Seck, Lucien lemoine, d'autres acteurs formidables dont j'ai oublié les noms mais pas les visages. Je jouais "le blanc", seul personnage européen de l'histoire si je me souviens bien. J'avais juste 22 ans et je ne savais pas encore que je passerais une bonne partie de ma vie sur les planches.
Qu'est devenue Line Senghor? Quelqu'un le sait-il?
Un jeune coopérant à l'époque, aujourd'hui comédien presque retraité (on ne s'arrête jamais!)
Patrick Chevalier

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter