Inde: une pétition en soutien à deux filles condamnées à être violées

Amnesty International a lancé une pétition pour venir en aide à deux soeurs indiennes, condamnées il y a deux jours par un conseil de village à être violées, dans le nord de l'Inde. Elles devaient être punies pour les actions de leur frère. Cette sentence odieuse qui a fait le tour du monde n'est pas inédite en Inde, où les relations inter-castes ne sont toujours pas tolérées par une grande partie de la population.



Dimanche soir, plus de 122 000 personnes avaient signé la pétition appelant à protéger les deux soeurs qui se sont enfuies de leur village de l'Uttar Pradesh, dans le nord de l'Inde. L'aînée a également approché la Cour suprême indienne vendredi. Elle affirme qu'elle et sa famille sont harcelées par la police, au lieu d'être protégées.

Ces deux soeurs, dont la plus jeune est âgée de 15 ans, appartiennent à la caste des « Intouchables », la plus basse dans la hiérarchie hindoue. Leur frère est accusé de s'être enfui avec son amante, une femme non seulement mariée mais appartenant à une caste supérieure. Une offense impardonnable pour le conseil de village, non-élu, qui a appliqué la loi du talion : des viols collectifs à répétition et une humiliation publique, afin de venger le clan de la mariée.

Les conseils de village en Inde, appelés Khap Panchayats, sont généralement constitués d'hommes issus de la caste dominante. Considérés illégaux par la justice indienne, leurs décrets archaïques et souvent cruels continuent d'être respectés dans de nombreuses régions du pays. Il y a environ deux ans, une femme de 20 ans avait subi un viol collectif, ordonné par un conseil de village dans l'est de l'Inde, en représailles d'une relation amoureuse inter-caste.


Rfi

Lundi 31 Août 2015 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter