Indemnisation de Cissé Lo, Arcelor Mittal: ces dossiers qui ont précipité le départ de l'AJE



Aïcha Gassama Tall a elle-même démissionné de l’Agence Judiciaire de l’Etat (AJE) alors qu’on a voulu lui faire poser des actes contraires à ses convictions. Ce, dans les affaires Moustapha Cissé LO et Moustapha Cissé LO. Son remplacement par l’ex-Substitut du Procureur spécial, Antoine Félix Diome n’est moins une surprise pour la désormais ex-AJE. Aïcha Gassama Tall voyait venir son départ, livre «Wal Fadjri» qui indique que la dame avait démissionné de son propre gré de ses fonctions depuis deux (2) mois. 


«Cela fait presque deux ou trois mois qu’elle n’avait pas occupé son lieu de travail. Elle avait plusieurs fois demandé son détachement sans succès. Le pouvoir était dans l’obligation de procéder à son détachement », informent des proches collaborateurs de l’ex-patronne de l’AJE qui a par ailleurs perdu beaucoup de dossiers avec notamment les affaires Karim Wade et Aïda Ndiongue.

 
Des motifs qui lui ont d’ailleurs été collés pour justifier son remplacement. Nos confrères soulignent qu’Aïcha Gassama Tall a refusé de signer un procès-verbal d’indemnisation pour le compte du vice-président de l’Assemblée nationale, Moustapha Cissé LO, suite à l’incendie de sa boulangerie, de ses domiciles entre autres. Dans l’affaire Arcelor Mittal, l’ex-AJE «a refusé de s’exécuter car estimant n’avoir pas été associé dans les négociations encore moins à la transaction finale intervenue entre Dakar et Arcelor Mittal.


Et en toute responsabilité, elle a suivi la loi pour ne pas être victime ultérieurement de ses actes posés après le départ de Macky Sall ». 


Vendredi 19 Juin 2015 - 11:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter