Infanticide sur un bébé de 9 semaines : son père écope 45 de ans de prison ferme

Le petit Chance, âgé de 9 semaines, a été étouffé à mort avec une lingette en Floride. Le meurtrier, son père, a été condamné en début de semaine à 45 ans de prison.



Infanticide sur un bébé de 9 semaines : son père écope 45 de ans de prison ferme
L’horreur du petit Chance devant la justice. En début de semaine, Joseph Walsh, âgé de 36 ans, a été condamné à 45 ans de prison pour le meurtre du bébé de seulement 9 semaines survenu en 2015. Sa peine a été décidée après un accord passé avec la justice suite auquel l’accusé a décidé de plaider coupable. Alors qu’il devait initialement être jugé le 12 juin prochain pour assassinat, il est finalement condamné pour meurtre au second degré et violence aggravée sur mineur, indique le «Bradenton Herald». La mère du bébé, Kristen Bury, âgée de 33 ans, avait elle aussi passé un accord avec la justice en janvier 2016 et avait été condamnée à 25 ans de prison après avoir accepté de témoigner contre son compagnon. Mais en septembre 2016, elle a été retrouvée morte dans sa cellule après s’être suicidée.
 
En octobre 2015, le corps du bébé de neuf semaines avait été retrouvé dans une forêt à seulement quelques kilomètres du domicile familial, situé à North Port, en Floride. Ses parents avaient été arrêtés à Ridgeport, en Caroline du Sud quelques jours avant la macabre découverte. Ils avaient ensuite été extradés vers la Floride. Rapidement, ils sont apparus comme les principaux suspects de cette affaire. Leur domicile avait été fouillé et des traces de sang avaient été découvertes, notamment sur les murs. Des chiens renifleurs avaient en outre détecté la présence de possibles restes humains. Kristen Bury et Joseph Walsh ont changé à plusieurs reprises leur version des faits. Ils ont d’abord expliqué que Chance était mort dans un accident de voiture, puis qu’ils l’avaient confié à une femme dans un hôtel en Géorgie et finalement qu’il allait très bien. En Géorgie, ils auraient d’ailleurs été vus en train d’essayer de vendre ses vêtements, après avoir expliqué qu’il était mort.
 
 

Aminata Diouf

Jeudi 4 Mai 2017 - 15:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter