Info FM : à la découverte de James Siliki, jeune espoir de Rennes

Portrait d'un espoir évoluant dans l'Hexagone, nouvelle édition. Passage par la Bretagne ce dimanche, et plus précisément par Rennes, pour y découvrir James Siliki, milieu relayeur gaucher de 19 ans.



Chaque dimanche, FM vous propose de partir à la rencontre d’un jeune talent faisant son trou dans l’Hexagone. Ce coup-ci, c’est du côté de Rennes que nous faisons escale, pour y découvrir un certain James Siliki. Le joueur vous raconte son parcours : « J’ai commencé le football à l’âge de cinq ans, dans ma ville de Gonesse. J’y suis resté deux ans, avant de rejoindre le PSG. Je suis resté là-bas jusqu’à mes quinze ans et, après ma pré-formation, je suis allé à Guingamp pendant trois saisons. Puis, à l’été 2014, j’ai rejoint le Stade Rennais. Mes qualités sont mon pied gauche, ma technique, et mon volume de jeu assez important. À mon poste, les joueurs que j’aime beaucoup actuellement sont Blaise Matuidi, Giannelli Imbula, et Geoffrey Kondogbia ».

Et s’il est encore loin de ses modèles, le natif de Sarcelles a déjà dû passer par certaines étapes difficiles dans son jeune parcours, marqué par l’éloignement avec ses proches :« Quitter Paris a été compliqué. J’ai mis du temps à m’adapter, parce que j’étais plus loin de ma famille, je ne voyais mes proches que pendant les vacances. Mais je me suis mis en tête que j’étais là pour le foot, pour réussir, et tout a été plus simple. J’ai passé de grands moments à Guingamp, et tout s’est bien passé, mais sur la fin j’avais l’impression de stagner. J’ai reçu la proposition de Rennes, l’un des meilleurs centres de formation de France, donc je me suis dit que je ne devais pas hésiter. Mais je tiens à remercier Guingamp ». La page EAG tournée, c’est donc au centre de La Piverdière que celui qui évolue en position de milieu relayeur côté gauche dans le losange mis en place au sein de la réserve bretonne prend son envol.

« La première année a commencé fort, avec 4-5 premiers mois assez bons, marqués par mes débuts en CFA2 et une convocation en équipe de France (U19). Puis j’ai eu un petit coup de mou, j’ai retrouvé les U19, mais ça m’a fait bien travailler. Je me suis repris, la fin de saison a été bonne, et là la deuxième année se passe bien. On est bien placé en CFA2 (deuxième à deux points de Granville), j’enchaîne les matches (9 matches, 2 buts), je suis content. J’espère qu’on pourra chercher la montée en CFA, et que je pourrai aller chercher le contrat pro, moi qui suis en fin de contrat stagiaire. Le contrat pro, ce n’est pas une fin en soi, mais ça reste un objectif, car il récompense tout le travail effectué. Et puis, pourquoi pas retrouver aussi la sélection, car une fois qu’on y a goûté, on en redemande ». L’ambition est là, reste à la confirmer sur la durée.

Source : Footmercato



Dimanche 22 Novembre 2015 - 10:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter