Innocence Ntap Ndiaye au Front du Non : « Venez construire avec le Président, un Sénégal émergent »

Après le référendum, l’heure est au travail. C’est dans ce sens qu’Innocence Ntap Ndiaye a lancé un appel aux partisans du Non à venir travailler avec le Président Macky Sall, afin de faire émerger le Sénégal.



La présidente des femmes de Coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, s’est adressée aux partisans du Non. « On ne le dira jamais assez une élection c’est d’abord la cohésion pour une unité d’action tactique. Malgré les difficultés, les femmes ont fait preuve d’une rare volonté pour convaincre l’opinion et pour vaincre d’autant que les problématiques soulevées par le référendum du 20 Mars 2016 concernent la Nation Sénégal qui doit désormais prendre en charge son devenir ».

Selon Innocence Ntap Ndiaye : « Dés lors, la complexité de l’enjeu écartait toute passion militante aveugle et demandait à tous les citoyens une réelle objectivité patriotique qui les éloigne des positions partisanes et des extrémismes. Et le « oui » gagna la bataille ! ».
Pour elle, « un Oui qui assure à une Nation confort et réconfort citoyens que confère l’Etat de Droit à un peuple face à un Non qui maintient le peuple dans les turbulences nouvelles et les désordres infinis. Un Oui sanction de l’émergence démocratique qui entraîne l’émergence économique et sociale face à un Non assimilable à une arme de destruction massive déployée à l’encontre de la Nation ».
 
L’ancienne sous Wade a ainsi lancé un appel aux partisans du Non à venir travailler aux côtés du chef de l’Etat : «Venez construire avec son Excellence Monsieur Macky Sall, président de la République, un Sénégal nouveau, un Sénégal émergent ».

Selon elle, « La pratique de la démocratie, avec l’organisation d’un référendum, vient consacrer l’entrée du Sénégal dans l’exercice de la démocratie délibérative consubstantielle, d’ailleurs, à l’inclusion. D’aucuns estimaient, qu’avec la fin de la transition démocratique, l’ordre républicain cesserait d’être agressé ; or l’agit-prop et le populisme persistent et montent, malheureusement, en flèche depuis le 16 février 2016, date du discours prononcé par Son excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal »,
Contrairement aux «allégations » de l’opposition, « lutter contre vents et marées pour le triomphe de l’ordre républicain est la raison d’être du référendum car mettre fin aux turbulences qu’entretient un contre-pouvoir en perte de vitesse est devenu une urgence nationale pour le pays qui se bât pour, enfin, mettre ses pieds dans l’étrier du développement. L’émancipation nationale demeure, pour un Etat, l’unique ligne d’horizon pour liquider, de manière radicale, la précarité, l’indigence et l’insécurité considérées comme étant les facteurs principaux générateurs du nanisme social dans lequel évolue notre peuple ».


Mercredi 23 Mars 2016 - 15:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter