Inondations : Le régime de Macky Sall est-il coupable ?

Dakar et certaines régions de l’intérieur du pays sont sous les eaux depuis hier, dimanche 26 août. Installé à la tête du Sénégal depuis le 03 avril dernier, le régime du président, Macky Sall est-il coupable ?



Inondations : Le régime de Macky Sall est-il coupable ?
Les fortes pluies enregistrées à Dakar ce dimanche ont installé la tristesse et la désolation chez les populations sénégalaises. Près d’une dizaine de morts a été dénombrée. Plusieurs personnes sont blessées. Les dégâts matériels sont immenses. Le régime du président Macky Sall est-il coupable ?

Depuis quatre mois, Macky Sall préside aux destinées des citoyens sénégalais. Pour arriver au pouvoir, il avait axé son discours sur plusieurs thèmes qui intéressaient le quotidien des Sénégalais, les inondations en particulier. Les intempéries frappent très souvent nombre de citoyens du pays pendant l’hivernage. Les populations de la banlieue dakaroise sont souvent les couches les plus touchées. C’est pourquoi, elles ont été attentives aux discours des hommes politiques qui étaient en lice pour la présidentielle du 26 février.
Lors de la campagne électorale, Macky Sall avait promis de trouver une solution à la douloureuse question des inondations. Installé à la tête du pays depuis le 03 avril dernier, Macky Sall n’a visiblement pas encore trouvé une solution. Les banlieusards sont dans le désarroi depuis le début de l’hivernage. Une personne a été tuée ce dimanche à Dakar. D’importants dégâts matériels sont également enregistrés. Des populations sinistrées dorment à la belle étoile.

En quatre mois passés aux affaires, le régime de Sall devrait au moins enclencher des actions préventives pour prémunir les populations contre d’éventuelles inondations. Cela permettrait au moins de limiter les dégâts. Il est manifestement pris au dépourvu. Le gouvernement ne s’attendait certainement pas à recevoir à Dakar 156 mm en moins de deux heures d’horloge. La prévention est un élément majeur du management. Vu sous cet angle, le régime de Sall est coupable.

Mais l’adage qui dit qu’il n’est pas trop tard pour bien faire pourrait s’adapter à l’équipe du président Sall. Depuis ce dimanche, tout le gouvernement est sur le pied de guerre pour lutter contre les inondations. L’Etat a déclenché le Plan ORSEC. Des actions ont permis de libérer certaines zones sinistrées. Pour assister physiquement les populations, le président de la République a décidé d’écourter son séjour à l’étranger.

En Afrique du Sud depuis la semaine passée, Macky Sall rentre au Sénégal ce mardi. Les conseils des ministres qui étaient suspendus pour cause de vacances, reprennent jeudi. Plusieurs «mesures fortes» sont attendues, selon le Porte-parole du président de la République, Abou Abel Thiam. En attendant son arrivée, le gouvernement semble prendre la situation en main. Le Premier ministre visite ce lundi les zones sinistrées. Ces gestes vont peut-être soulager les populations qui vont certainement se targuer d’avoir les plus hautes autorités à leur chevet pendant ces moments de souffrance. Les populations verraient peut-être le coupable ailleurs.

Elles chercheront davantage le fautif ailleurs en revisitant l’histoire des inondations dans certaines parties du Sénégal. Deuxième ville du pays du point de vue de sa démographie, la cité religieuse de Touba est dépourvue d’un réseau d’assainissement. D’où l’envahissement des habitations et des lieux de culte par les eaux. Les présidents Senghor, Diouf et Wade n’ont pas pu doter cette ville dont la destination est très prisée par les hommes politiques pendant les élections de canaux d’évacuation des eaux. Macky Sall réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué ? En tout cas, le khalife général des Mourides a envoyé un signal fort aux autorités politiques. Serigne Sidy Makhtar Mbacké a débloqué un milliard de Fcfa contre les inondations. Une façon peut-être pour Touba d’inviter les pouvoirs publics à passer aux actes pour doter la ville sainte d’un bon réseau d’assainissement.

Depuis plus de 20 ans, des populations de la capitale Sénégalaise se sont installées dans des zones non propices à l’habitation. Abdoulaye Wade avait tenté de les reloger à travers le Plan «Jaxaay». Des maisons ont été construites pour les sinistrés, mais vu le nombre important de personnes restantes et les sommes déjà englouties, ce projet de Wade ressemble bien à une goutte d’eau dans la mer. D’où la nécessité pour les nouvelles autorités d’auditer ce plan avant de démarrer d’autres chantiers pour les victimes des inondations. L’assainissement a été oublié ou mal fait dans s l’installation de plusieurs quartiers de Dakar. Cela a plongé ces zones dans les eaux. Le régime de Macky Sall n’est peut-être pas coupable, mais il est responsable de la dotation d’un bon cadre de vie à ces populations. Il est vivement attendu sur ce terrain au nom du respect des promesses électorales.
ISSA NDIAYE


Mardi 28 Août 2012 - 10:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter