Insécurité alimentaire​ : 462 millions de FCfa pour appuyer 3 555 familles à Malèm Hodar

La Délégation générale à la Protection sociale et à la Solidarité nationale a alloué la somme de 462 millions de francs CFA à 3 555 ménages du département de Malèm Hodar. Cette solidarité s’inscrit dans le cadre du projet d’appui aux filets sociaux financé par la Banque mondiale.



Insécurité alimentaire​ : 462 millions de FCfa pour appuyer 3 555 familles à Malèm Hodar
Anta Sarr Diako, déléguée générale à la Protection sociale et à la Solidarité nationale, s’est rendue ce mardi dans le département de Malèm Hodar pour précéder à la remise symbolique de puces téléphoniques et de l’argent en numéraires dans le but d'appuyer les populations vulnérables.

«Nous avons financé pour le département de Malém Hodar un montant de plus de 462 millions francs CFA. Et, Dans ce département, nous avons 3550 ménages et chaque ménage va recevoir 90 mille frs CFA au moins, puisque chaque tête va recevoir 5 000 FCfa par mois», a-t-elle déclaré.

Poursuivant, elle a expliqué les bases du choix du département de Malèm Hodar. «Il y avait six (6) départements qui étaient recensés où il y avait un déficit de pluviométrique qui étaient recensés. Et qui dit déficit de pluviométrique, dit baisse des rendements agricole. Ce qui a fait qu’il fallait venir rapidement à Malém Hodar et apporter le secours aux populations pour qu’elles puissent faire face à la demande alimentaire», a souligné la déléguée générale à la protection sociale.
 
Mme. Diacko de préciser : «nous avons comme méthodologie le cash transfert. Au lieu de distribuer du riz, c’est un cash transfert qui va se faire».
 
A l’en croire, ce cash transfert a été expérimenté dans d’autres pays africains et a montré que c’est un instrument qui permet d’avoir «une action rapide et efficiente pour venir rapidement secourir la population».
 
Accompagnée par le préfet de la localité, elle s'est rendue dans les autres communes du département à savoir, Sagna et Dianké-Souf pour remettre les soutiens pour les mois de juillet et aout aux bénéficiaires.

Le projet qui est dans sa phase pilote à Malém Hodar et à Goudiri, vise à «assister les familles qui sont affectées par l’insécurité alimentaire».
 
 «Ce projet est une phase pilote. Les quatre autres départements, Matam, Bambey, Tambacounda et Kanel, atteints par l’insécurité alimentaire vont en bénéficier ultérieurement», a-t-elle annoncé.

Aminata Diouf

Mercredi 30 Août 2017 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter