Insécurité alimentaire au Sénégal : 484 480 personnes touchées.

L’insécurité alimentaire frappe plus de 484 480 personnes au Sénégal. C’est ce qu’a déclaré Ali Mohamed Séga Camara. Le Secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire (CNSA) qui participait à une rencontre hier à Ziguinchor affirmé que ce chiffre, représentant un taux de 3%, est réparti dans 20 départements du Sénégal.



Le taux d’insécurité alimentaire est de 3% au Sénégal.  C’est ce qu’a informé Ali Mohamed Séga Camara qui participait à une rencontre de restitution de la cartographie des interventions sur la sécurité alimentaire. Selon lui, cette insécurité alimentaire qui touche beaucoup de localités du pays est en phase d’être maitrisée.

 «Ces 484 480 personnes sont réparties dans six régions (Tambacounda, Kédougou, Kolda, Matam, Sédhiou, Ziguinchor et un département (Podor) qui sont souvent marqués par cette situation d’insécurité alimentaire. La situation est connue. Le processus de maîtrise est en cours», a-t-il fait savoir.

  Et de poursuivre : «Au Sénégal nous n’avons pas une situation alarmante. Il n’y pas de famine dans le pays. Nous sommes très loin d’une situation de famine. Nous avons une situation d’insécurité alimentaire parce qu’il y a des ménages qui n’arrivent pas à assurer les trois repas quotidiens» 
Mais, le Sénégal est loin de figurer dans la liste des pays en crise alimentaire, explique-t-il. Car : «Un pays est déclaré en crise d’insécurité alimentaire lorsque 20 à 30% de ses ménages sont dans une situation d’insécurité alimentaire sévère».

 Et le Secrétaire exécutif national de la CNSA de rassurer sur le fait que des mesures ont été prises «pour éviter que notre pays sombre dans des spectres qu’ont connus d’autres pays. Un dispositif de veille et d’alerte est amené jusqu’au niveau déconcentré pour faciliter la remontée d’informations et la prise de décisions», conclut-il.

Cette rencontre a noté la participation de l’adjoint au gouverneur de Ziguinchor chargé des affaires administratives, les préfets, les membres du Comité régional de sécurité alimentaire des représentants du Programme alimentaire mondial (PAM) et de l’Unicef. 

Ousmane Demba Kane

Mardi 9 Août 2016 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter