Installations commissions - Assemblée nationale: Pouvoir et opposition ne parlent pas le même langage



Après l’installation effective jeudi dernier, les députés étaient en séance plénière ce mercredi pour constituer les commissions après la mise en place du bureau de l’Assemblée nationale.

Une seule commission dirigée par l’opposition sur les onze (11), le président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie ne cache pas sa colère. « Selon le partage qui a été fait, la commission Culture et Communication est la commission qui avait été confiée à l’opposition dans la précédente législature. Nous avions pensé que ceux qui sont désignés comme la majorité auraient dû prendre l’initiative de dire que nous sommes là pour les Sénégalais et faire de sorte que l’opposition puisse être présente au minimum dans trois (3) bureaux de commissions », tacle Me Madické Niang.

La réponse du camp adverse ne tarde pas. « Ils sont dix-neuf (19) députés, nous sommes cent-vingt-sept (127). Si on fait la répartition, ils ne devraient même pas avoir une commission. Mais comme on fait les arrondis au plus haut nombre, on leur a donné une commission. Au-delà, ils ont des membres dans les commissions. Dans une commission de trente (30) membres, ils en ont quatre (4). Dans les commissions à vingt (20) membres, ils en ont deux (2). Nous n’avons fait que respecter le règlement intérieur… », réplique Aymerou Gningue, président du groupe parlementaire, Benno Bokk Yakaar (BBY).

Il faut préciser que tous les députés ont répondu présents à la convocation ce matin même s’ils ont accusé beaucoup de retard pour démarrer les travaux. 


Mercredi 20 Septembre 2017 - 20:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter