Intelligence économique : autorités et entrepreneurs invités à se mettre à jour pour défendre l'intérêt national.



Intelligence économique : autorités et entrepreneurs invités à se mettre à jour pour défendre l'intérêt national.
« La guerre économique est là. C’est une réalité. Aujourd’hui, les dirigeants politiques et les chefs d’entreprise doivent savoir la vraie réalité du monde dans lequel nous vivons pour se défendre de l’intelligence économique et pouvoir défendre l’intérêt national », a prévenu le président du cabinet Sopel International, spécialisé dans l'intelligence économique, Amath Soumaré, lors d'une conférence publique.
M. Soumaré, a exhorté, samedi à Dakar, les autorités étatiques et les dirigeants d’entreprise à « se mettre à jour de l’intelligence économique », pour comprendre l’environnement économique dans lequel on évolue. Devant un public d’entrepreneurs, de spécialistes et d’étudiants, il a soutenu que ''l’Etat et les entrepreneurs doivent s’y impliquer ». Et cela passe selon lui par «  un changement radical des mentalités ».
Et cela passe selon lui par «  un changement radical des mentalités ». «  Intelligence économique et développement : les outils stratégiques » a été organisée par le cabinet Sopel International, en partenariat avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE). De l’avis de ce spécialiste du renseignement économique « l’intelligence économique n’est pas de la philosophie, c’est du concret ». C'est-à-dire pas que des idées, mais des analyses pour savoir ce qui est rentable ou non.
Pour ceux qui pensent que l’intelligence économique, c’est de l’espionnage. Le conférencier dira, « Non, 95% de ce que fait l’intelligence économique, ce sont des opérations licites avec des sources ouvertes ». Pour sa part, la présidente de l’Union des femmes chefs d’entreprise, Nicole Gakou, a pointé du doigt le déficit d’informations de ses Collègues sur le sujet.
Avec APS

avec Aps

Dimanche 20 Juillet 2014 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter