Intercepté à LSS avec un sauf-conduit au nom de Babacar Mbaye, un Camerounais passe aux aveux

L'affaire est bien curieuse. Depuis vendredi dernier, le Commissariat spécial de l'aéroport Léopold Sédar Senghor a mis à la disposition du Parquet un ressortissant Camerounais qui a tenté de pénétrer sur le territoire sénégalais avec un vrai faux sauf-conduit qu'il soutient avoir acheté à 75.000 F CFA.



Intercepté à LSS avec un sauf-conduit au nom de Babacar Mbaye, un Camerounais passe aux aveux
Alors qu'il n'a pas besoin de visa pour entrer au Sénégal, un Camerounais s'est "caché" derrière un sauf- conduit au nom de Babacar Mbaye pour entrer dans notre pays. Le Camerounais s'est en effet présenté au débarquement de l'aéroport avec ce sauf-conduit censé être délivré par le Consulat du Sénégal. Mais les policiers ont vite fait de douter de la nationalité sénégalaise du voyageur surtout à cause de son accent. Acheminé au poste, le Camerounais persiste et signe qu'il se nomme Babacar Mbaye et va même jusqu'à soutenir que c'est sa mère qui est sénégalaise. 


Une déclaration qui n'a pas convaincu les enquêteurs qui ont saisi tour à tour le ministère des Affaires étrangères et la Direction de l'Autonomisation du Fichier (DAF). Cette dernière, souligne "Libération", livre une réponse tranchante: L'identité de l'individu en question est fausse. Le ministère des Affaires étrangères enfonce le clou en affirmant aux policiers que le sauf-conduit n'était pas authentique. Mis devant ces éléments de preuves, le Camerounais passe aux aveux et révèle que c'est un agent officiant au Consulat du Sénégal qui lui a vendu le sauf conduit à 75.000 F CFA. Le plus bizarre dans cette affaire, c'est que faisant partie de la catégorie B, le Camerounais peut entrer au Sénégal en présentant tout simplement son passeport. Pourquoi alors se cacher derrière un vrai faux sauf-conduit ? 


Mercredi 2 Décembre 2015 - 08:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter