Interdiction marche du PDS: Idrissa Seck soutient les libéraux et tacle le pouvoir

On l’attendait depuis son retour de sa tournée européenne et américaine, eh bien il est sorti de sa réserve. Très critique à l’encontre du pouvoir depuis le 25 mars dernier, le leader de Rewmi, Idrissa Seck juge «anormal l’interdiction de la marche des libéraux » de ce mercredi et parle de « recul démocratique grave » avant d’asséner que «c’est totalement inacceptable au Sénégal en ce 21ème siècle»



Interdiction marche du PDS: Idrissa Seck soutient les libéraux et tacle le pouvoir

«Ah non, ça, ce n’est pas normal, c’est un recul démocratique grave. Il faut laisser les libertés constitutionnelles s’exprimer. Nous devons utiliser les forces de l’ordre pour que les marches ne puissent pas troubler l’ordre public mais interdire une marche au Sénégal, au 21ème siècle, c’est totalement inacceptable», a-t-il réagi au micro de la TFM.


Mercredi 8 Mai 2013 - 22:35




1.Posté par Modou le 09/05/2013 10:52
Bonjour à toutes et à tous,
Je voudrai dire ceci concernant les déclarations intempestives et autres mises en scène lugubres de Mr Seck: c'est un homme perdu pour de bon et dont le peu de capital de sympathie résiduel que lui créditaient certains sénégalais est en train de s'évaporer. Juste une image: "Vous connaissez le sable uni, le sable droit des interminables plages de l'océan? Eh bien, figurez-vous l'océan lui-même devenu sable au milieu d'un ouragan. Imaginez un tempête de vagues immobiles en poussière jaune, ballottant un politicien qui se croit plus malin que ses compatriotes."
Par ailleurs, voici une recommandation pour les dirigeants actuels du pays à qui je renouvelle mes encouragements:
"Pendant 12 ans, sous la conduite d'un homme obnubilé par l'argent et enivré par le pouvoir, aveuglé par un ego surdimensionné et porté sur un nuage chimérique au chant des thuriféraires, les maigres ressources du Sénégal ont été pillées, dilapidées, volées avec une désinvolture indicible. L'espoir suscité par l'arrivée de cet homme au pouvoir suite à une alternance saluée par le monde entier avait engendré l'implication de tous pour le soutenir dans ses actions que nous croyions, hélas à tort, inscrites dans la recherche de solutions aux problèmes des sénégalais. Mais au fur et à mesure que le temps passait, tous les hommes intègres ont du le quitter, soit de leur propre gré, soit de force avec une dose d'humiliation. Ainsi, avec une bande de copains et de coquins, avec une arrogance et un mépris jamais égalés, il a mis à genoux notre cher pays.
Par la grâce de Dieu, cet homme a quitté le pouvoir sans parvenir à brûler le Sénégal, conformément à ses vœux.
A vous les nouveaux dirigeants, qui avez la confiance du peuple que vous n'avez pas le droit de trahir, je vous supplie de garder le cap et de ne pas vous laisser surprendre, ni vous laisser divertir par des hommes qui sont prêts à tout pour sauver leur butin. S.V.P, soyez prévenants, soyez intransigeants, soyez persévérants. Les marches dans les banlieues sont choisies pour brûler le pays: NE LES AUTORISEZ PAS! -Ce n'est pas un recul démocratique, c'est un acte de préservation et de protection de la démocratie. Comme le dit le poète, "le choc des passions contraires vous attend, soyez bons, soyez vrais, soyez frères"

2.Posté par wakh deug le 09/05/2013 23:27
Ah bon, si je continue sur ta logique wade devait donc interdire les marches de l'opposition, comme celle du 23 juin et autres marches, arrêtez vraiment wa APR sont hypocrites..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter