Interdit de manifester à l’arrivée de Wade, le PDS prend acte mais prévient…

C’est Mayoro Faye, membre du comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) qui donne le ton du côté des libéraux à l’issue de l’interdiction de toute manifestation à l’arrivée du président sortant Wade demain 23 avril. Selon ce dernier, la peur a fini de s’installer dans le camp du pouvoir, cette fois-ci, le PDS prend acte mais avisera dans les jours qui viennent sur l’acte anti démocratique posé par le régime Sall en place.



Interdit de manifester à l’arrivée de Wade, le PDS prend acte mais prévient…
« C’est une manifestation qui a été régulièrement déclarée par un parti comme le PDS et sur la base du dilatoire qui a été organisé par les autorités politiques depuis cinq (5) jours relativement à notre déclaration de manifestation. Nous avons fini de comprendre que la peur a fini de s’installer dans le camp de la mouvance présidentielle. Ces gens-là ont pris une décision politique en interdisant notre manifestation », réagit Mayoro Faye qui ne manque pas de donner la position des libéraux sur la question.
 

« Maintenant, nous avons décidés de prendre acte et de ne poser aucun bras de fer avec ces gens-là mais c’est dommage parce que cela confirme une fois de plus que nous sommes en train de vivre au Sénégal un véritable recul démocratique ». Ainsi, dit-il, « avec ses militants et les Sénégalais qui avaient décidé d’accueillir Me Abdoulaye Wade, le PDS va concentrer tous ses efforts pour accueillir » le prédécesseur de Macky Sall « et après les jours qui viennent, nous aviserons et dirons quelle conduite politique tenir par rapport à cet acte anti-démocratique posé par le régime en place » prévient le membre du comité directeur du PDS sur les ondes de la Rfm.


Mercredi 23 Avril 2014 - 00:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter