Interdits de marcher sur Pikine pour réclamer la libération de Karim : Waly Albert Ndong et Cie du Mlk parlent de forfaiture



La décision du préfet de Pikine d'interdire la marche des libéraux et animateurs de la plate-forme des Karimistes relève de la forfaiture. C'est du moins la conviction d'un des membres du mouvement Libérer Karim, Mlk, Waly Albert Ndong. Joint par téléphone, M. Ndong a déploré le comportement de quelques militants de l' Alliance Pour la République (APR), qui, selon lui, ont fait foirer leur marche en menaçant d'organiser une contre-manifestation dans les artères de la banlieue dakaroise.


"l'interdiction de notre marche par le préfet de Pikine est une forfaiture. D'autant plus que nous avions avisé le chef de l'exécutif départemental depuis une semaine", a laissé entendre M. Ndong. Qui affirme poursuivre les visites auprès des autorités religieuses, des droits de l'hommistes et représentations diplomatiques du pays pour dénoncer la décision du pouvoir d'interdire leur marche. M. Ndong et ses amis du Mlk envisagent toutefois d'autres actions, notamment, des conférences de presse, pour vitupérer et décrier les "dérives dictatoriales" et "tentatives d'intimidation" du pouvoir qui, selon eux, ne les ébranlent point.

Vieux Père NDIAYE

Mercredi 5 Février 2014 - 22:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter