Intervention des « Diambars » au Nord du Mali : Aïda MBODJ veut plus d’explications

La présidente de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale veut en savoir plus dans l’envoi des contingents militaires sénégalais au Mali. Aïda MBODJ vient d’interpeller les autorités via une question d’actualité déposée à l’hémicycle de notre pays.



Intervention des « Diambars » au Nord du Mali : Aïda MBODJ veut plus d’explications

« On nous a limité au niveau de la Constitution et je trouve que c’est une disposition très obsolète parce que c’est l’article de 70 de la Constitution qui parle d’autorisation préalable du parlement en cas de déclaration de guerre. Nous sommes à l’ère des maintiens de paix et dans ce cas précis, il s’agit de la participation de nos Diambars à un conflit armé qui est devenu une guerre avec tous les risques que cela comporte », martèle la députée libérale sur les ondes de la radio, Rfm.

Plus loin, elle ajoute que « vous verrez parmi ces risques-là, la dernière question où je demande au président les mesures prises pour la sécurité intérieure pour contenir toute velléité de représailles terroristes. Ça veut dire que c’est une guerre qui sévit au Mali et qui a des implications extérieures et dont les tentatives peuvent s’étendre jusqu’au niveau du Sénégal ».

« A partir de ce moment je pense qu’on ne doit plus se limiter à l’article 70 de la Constitution, mais quand il s’agit d’envoi de troupes, surtout avec un nombre important de 500 soldats, je pense qu’on doit consulter l’Assemblée. Et à défaut de recueillir l’autorisation de l’Assemblée, mais il faut tout simplement nous informer », souligne l’ancien ministre sous l’ère de Me WADE. 



Mercredi 30 Janvier 2013 - 11:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter